Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 26.12.2011 09h49
Le Soudan annonce la mort du leader du mouvement rebelle JEM

Le gouvernement soudanais a annoncé dimanche la mort de Khalil Ibrahim, leader du Mouvement de la justice et de l'équalité (JEM), et d'une trentaine de ses partisans.

Ils ont été tués dans les opérations menées entre le 19 et le 24 décembre, a fait savoir le ministre soudanais de l'Information Abdallah Ali Masar au cours d'une conférence de presse à Khartoum.

"Depuis le 19 décembre, les Forces armées soudanaises chassent les rebelles du JEM qui agissent avec plus de 140 voitures", a déclaré le ministre.

Selon la déclaration, Khalil Ibrahim a été abattu dans un combat survenu dans une région entre Darfour-Nord et Kordofan-Nord.

La déclaration réitère aussi la volonté du gouvernement à réaliser la paix au Darfour, tout en accusant Ibrahim de rejeter les efforts de paix et de continuer les violences et les sabotages.

La semaine dernière, la région du Darfour a été le théâtre de combats acharnés entre l'armée soudanaise et les éléments de groupes rebelles réunis au sein du "Front révolutionnaire".

Les rebelles ont attaqué, ces deux jours, plusieurs zones de Kordofan-Nord.

Le JEM, considéré comme le groupe rebelle le plus puissant au Darfour, a annoncé dimanche que leurs combattants s'étaient approchés la zone près d'Al-Nuhood, dans la région de Kordofan- Nord, dans le but d'atteindre Khartoum, capitale soudanaise.

Vendredi, l'armée soudanaise avait confirmé les attaques menées par le JEM à Um Qozain, Qoz Abyad et Armal (Kordofan-Nord), non loin du Darfour-Nord.

Le JEM avait participé aux négociations de Doha visant à mettre fin au conflit du Darfour, mais refusé de signer l'accord de paix avec le gouvernement. En novembre dernier, le mouvement rebelle a formé une alliance avec deux autres factions dans le but de renverser le pouvoir de Khartoum.

En septembre dernier, Ibrahim avait regagné Darfour depuis la Libye, avant le renversement du régime libyen de Kadhafi. Le gouvernement soudanis avait accusé Tripoli de soutenir le JEM en lui fournissant des armes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine :lancement d'un satellite de télédétection à haute résolution
Nouvelles principales du 23 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis