Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.01.2012 12h36
Nigeria : l'état d'urgence décrété dans quatre Etats du nord

Le président nigérian Goodluck Jonathan a décrété samedi l'état d'urgence dans quatre Etats du nord, qui sont frappés depuis quatre mois par les actes violents perpétrés par la secte Boko Haram.

Le décret du président Jonathan a été rendu public à 16h00.

Selon le décret, l'état d'urgence concerne les Etats de Borno, Yobe, Plateau et Niger.

Le président Jonathan s'est rendu à l'église catholique de St. Theresa à Madalla (Etat de Niger), où un attentat à la bombe a eu lieu il y a une semaine et a coûté la vie à 40 chrétiens lors du jour de Noël. L'attaque a été revendiquée par Boko Haram qui jure de lancer davantage d'attaques contre les églises.

Boko Haram a mené plusieurs attaques contre les symboles gouvernementaux dans le nord du pays dans le cadre de sa campagne contre "l'éducation occidentale".

La première attaque effectuée par Boko Haram remonte à juillet 2009. Le chef de la secte répondant au nom de Yusuf et son responsable financier Buji Foi ont été tués dans une opération par les forces de sécurité.

Maiduguri, chef-lieu de l'Etat de Borno, a été frappé presque tous les jours par des attaques et des meurtres ces derniers mois, attribués à Boko Haram.

Quelque 800 personnes, dont des éléments des forces de sécurité, ont été tués dans les violences liées à Boko Haram.

"Le terrorisme est une guerre contre nous tous. J'appelle tous les Nigérians à joindre le gouvernement dans la lutte contre ces terroristes", a dit le président Jonathan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 31 décembre
Une envoyée spéciale du président chinois se rendra prochainement dans cinq pays d'Asie centrale
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis