Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 08.01.2012 09h37
L'Algérie et l'Allemagne cherchent à promouvoir leur partenariat tous azimuts

Le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a entamé samedi une visite officielle en Algérie, avec pour objectif de promouvoir le partenariat tous azimuts entre les deux pays.

Cette visite, à l'invitation de son homologue algérien, Mourad Medelci, intervient à l'approche de la deuxième session de la commission économique mixte de coopération algéro-allemande, prévue pour mars prochain.

Cette commission a été mise en place à l'occasion de la visite du président algérien Abdelaziz Bouteflika en Allemagne, en décembre 2010.

Dans une séance de travail, les deux ministres ont passé en revue le développement des relations bilatérales dans les domaines économique, politique et culturelle, et discuté des moyens à mettre en oeuvre pour les renforcer davantage.

Le ministre allemand s'est déclaré "très satisfait" de l'évolution de la coopération bilatérale, affirmant l'engagement de son pays de construire un partenariat "étroit et intense" et " d'égal à égal" avec l'Algérie.

"Nous nous réjouissons de la qualité et des perspectives de notre coopération et nous considérons l'Algérie comme un partenaire très important pour l'Allemagne et un pays clef dans la région du Maghreb", a fait savoir M. Westerwelle, cité par l'agence APS, lors d'une conférence de presse au terme de la réunion.

Il a entre autre abordé le projet Desertec, un projet qui consiste à produire de l'électricité au Sahara à partir d'énergies renouvelables pour couvrir d'ici 2050 les besoins en électricité du Proche-Orient, de l'Afrique du Nord et de l'Europe.

En tant qu'un exemple "concret" du partenariat algéro-allemand, ce projet de quelque 400 milliards d'euros pourrait devenir "un des piliers" de la coopération entre l'Algérie et l'Allemagne, a souligné le ministre.

Sur le plan politique, le chef de la diplomatie allemande a exprimé son soutien aux réformes politiques engagées par l'Algérie, saluant l'initiative prise par l'Algérie d'inviter des observateurs internationaux à être témoin des prochaines élections législatives, prévues pour mai prochain.

De son côté, M. Medelci, a fait l'éloge de la "qualité" des relations algéro-allemandes, affirmant que la position " exceptionnelle" de l'Allemagne due à sa "force reconnue" pour la qualité de sa technologie devrait permettre de développer davantage la coopération entre les deux pays.

En 2011, le volume global des échanges commerciaux entre les deux pays a avoisiné trois milliards de dollars. Les importations algériennes ont atteint plus de 2,5 milliards de dollars, tandis que les exportations se sont élevées à 498,5 millions de dollars.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Nouvelles principales du 6 janvier
Sélection du Renminribao du 6 janvier
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?