Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.01.2012 11h08
Le Kenya prêt à travailler avec la nouvelle administration égyptienne

Le gouvernement kényan a déclaré mardi qu'il était prêt à travailler avec la nouvelle administration égyptienne qui est arrivée au pouvoir après l'éviction de Hosni Moubarak l'année dernière.

Le vice-président Kalonzo Musyoka a assuré au ministre égyptien des Affaires étrangères Mohamed Kamel Amr que le Kenya était prêt à travailler avec la nouvelle administration égyptienne dans l'intérêt de la paix et de la prospérité du continent africain.

"Le Kenya est prêt à travailler avec l'Egypte pour assurer la stabilité non seulement de l'Egypte mais également de l'Afrique et du monde arabe", a déclaré M. Musyoka à Nairobi pendant une réunion avec M. Amr.

M. Musyoka a salué la nouvelle constitution du pays qui réduit le mandat présidentiel, expliquant qu'une telle initiative permettra aux leaders de quitter le bureau avec le respect et la dignité d'un homme d'Etat.

M. Musyoka a assuré que le Kenya jouera son rôle d'Etat membre du Bassin du Nil, indiquant que le bassin est vital dans les économies de nombreux pays.

Le vice-président a invité plus de touristes et d'investisseurs égyptiens, déclarant que le Kenya demeure une destination sûre pour les investissements dans la région.

Le ministre égyptien a salué la relation cordiale entre le Kenya et l'Egypte et a appelé à un commerce et des investissements accrus dans l'intérêt des deux peuples.

M. Amr a informé M. Musyoka de la feuille de route de son pays. Il a déclaré que les élections pour la Chambre basse ont abouti à l'élection de 450 membres. Il a ajouté que les élections dans la Chambre haute sont en cours et que juste après le pays établira un comité national pour écrire la nouvelle constitution du pays.

"La Constitution limitera le mandat présidentiel à deux mandats de quatre ans chacun", a déclaré M. Amr, ajoutant que quand la nouvelle constitution sera en place, le pays ira ensuite voter pour les présidentielles, achevant ainsi la transition vers un pouvoir civil.

Le ministre égyptien a révélé que son pays avait mis de l'argent de côté sous la nouvelle Mission égyptienne pour le développement économique, qui bénéficiera à plusieurs pays africains, dont le Kenya.

"Les fonds financeront les projets dans le secteur de l'énergie, de l'agriculture, de l'irrigation, du renforcement des capacités et de la formation, parmi d'autres domaines des sphères sociales et économiques", a-t-il expliqué.

M. Amr rencontrera le Premier ministre Raila Odinga, et se rendra ensuite en Tanzanie dans le cadre de sa tournée des Etats- membres du Bassin du Nil. Le ministre était accompagné du ministre assistant chargé des Affaires du Bassin du Nil, Magydy Amer.

L'Initiative du Bassin du Nil (NBI), partenariat entre les Etats lacustres du Nil soutenu en 1999, tente de développer la rivière de manière coopérative, de partager des bénéfices socioéconomiques substantiels, et de promouvoir la paix et la sécurité dans la région, impliquant tous les pays lacustres.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 janvier
Nouvelles principales du 9 janvier
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes