Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.01.2012 10h57
Nigeria: le syndicat annonce la suspension de la grève nationale

Le syndicat général nigérian a décidé lundi de suspendre la grève nationale de six jours contre l'augmentation du carburant, a déclaré un responsable du syndicat. Le président du Nigeria Labor Congress (NLC), Abdulwaheed Omar, a annoncé la suspension lors d'une conférence de presse à Abuja. Il a appelé tous les travailleurs à retourner au travail pendant la poursuite du dialogue avec les autorités sur la dernière réduction du prix du carburant annoncée par le président Jonathan.

D'après lui, le syndicat a examiné les différentes actions et a décidé que pour sauver des vies et dans l'intérêt de la survie nationale, les actions de masse devaient être suspendues.

"Compte tenu de ce qui précède, le syndicat et ses alliés annoncent officiellement la suspension des grèves, des rassemblements de masse et des manifestations dans le pays. Nous demandons la libération de tous les détenus arrêtés pendant les grèves, les rassemblements et manifestations de rue", a déclaré M. Omar aux journalistes.

Plus tôt, le mouvement syndical organisé avait déclaré la suspension des manifestations nationales et avait appelé les travailleurs à rester chez eux.

M. Omar a déclaré aux journalistes à Abuja que la décision avait été prise à cause d'inquiétudes sur la sécurité nationale.

M. Omar a également fait savoir que le président nigérian Jonathan avait demandé au syndicat de prendre en considération le fait que des personnes extérieures au syndicat et à la société civile tentaient de détourner les manifestations de rue.

Il a également déclaré aux journalistes que le syndicat avait accepté de dialoguer avec le Comité de justice Belgore sur d'autres points concernant toute la question de la dérégulation et de la subvention pétrolière.

Lundi, le président nigérian Goodluck Jonathan a annoncé une réduction de taille du prix du pétrole afin d'empêcher la poursuite de la grève générale paralysante.

M. Jonathan a annoncé cette nouvelle en réponse à la grève nationale lancée contre l'augmentation du prix du litre de pétrole de 65 nairas à 141 nairas (environ 1 dollar américain).

Le leader nigérian a expliqué que son gouvernement avait décidé de changer de position compte-tenu des difficultés endurées par les Nigérians.

Mais il a tout de même réitéré la détermination de son gouvernement à poursuivre la complète dérégulation du secteur pétrolier en aval. C'est pourquoi, il a demandé aux Nigérians de se montrer compréhensifs face aux impératifs d'ajustement du prix du pétrole à la pompe.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 16 janvier
Nouvelles principales du 16 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?