Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.01.2012 08h21
Un dirigeant de la contestation de la candidatude de Wade entendu par la Police (opposition)

Le coordonnateur national du Mouvement des Forces vives du 23 juin (M23), Alioune Tine, est attendu depuis samedi après-midi par la Division des Investigations criminelles (DIC, police judiciaire), a appris dimanche Xinhua auprès de son entourage.

Aucune indication n'a donnée sur les motifs de cette enquête de police qui intervient au lendemain des manifestations de protestation à Dakar et dans plusieurs villes de l'intérieur de protestation contre la candidature d'Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle du 26 février prochain.

M. Tine, par ailleurs président de l'Ong Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (RADDHO), dirige le M23 ( regroupement des partis politiques, des organisationsde la société civile et des indépendants).

Un policier a été tué vendredi soir à Dakar lors des échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre, après l' annonce par le Conseil constitutionnel de la validation de la candidature du président Wade à l'élection présidentielle.

Le Conseil constitutionnel a, après délibération, invalidé trois des 17 candidatures qui lui étaient soumises, dont celle de la vedette de chanson, Youssou Ndour.

L'institution a estimé que le nombre de 10.000 signatures exigées pour les trois candidats indépendants n'était pas réuni.

En plus de la candidature d'Abdoulaye Wade, les juges ont retenu notamment les candidatures de trois anciens Premiers ministres (Macky Sall, Idrissa Seck et Moustapha Niasse), des anciens ministres des Affaires étrangères (Cheikh Tidiane Gadio et IbrahimaFall), des anciens ministres (Doudou Ndoye, Ousmane Tanor Dieng et DjibrilNgom), ainsi que celles de deux femme, la styliste Diouma Diakhaté et la professeur d'université Amsatou Sow Sidibé.

Les candidats de l'opposition ont déposé sept recours devant le conseil pour l'invalidation de la candidature de Wade, 85 ans, élu en 2000 et réélu en 2007.

Le camp du pouvoir a de son côté demandé le rejet de la candidature de Idrissa Seck, Cheikh Tidiane Gadio et Macky Sall pour non paiement d'impôts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 29 janvier
Sélection du Renminribao du 29 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?