Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.01.2012 16h28
Le chef de l'Onu pour un dialogue sincère entre le Soudan et le Sud-Soudan

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exhorté dimanche en marge de l'ouverture du 18e sommet de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba en Ethiopie, les président soudanais Omar el béchir et sud-sadounais Salva Kir Mayardit à un dialogue sincère pour éviter l'escalade militaire.

De l'avis du chef de l'Onu, la situation entre les deux pays opposés par la répartition des richesses du sol dont surtout l'exploitation pétrolière est devenue critique et appelle la volonté politique de leurs dirigeants respectifs à prendre leurs responsabilités à appliquer les clauses de l'accord de paix global conclu en janvier 2005.

"Il y a deux leaders. C'est à eux qu'incombe de la responsabilité de la gestion de la crise entre leurs pays. Ils doivent penser à l'avenir de leurs peuples en appliquant les engagements pris dans le cadre de l'accord de paix. Ils doivent faire un choix", a dit Ban lors d'une conférence de presse axée sur la coopération entre les Nations Unies et l'Union africaine.

Depuis la proclamation de l'indépendance du Sud-Soudan le 9 juillet 2011, la tension entre Khartoum et Jouba reste vive, avec de temps en temps des affrontements armés à la frontière commune. Réclamant une augmentation des droits de transit, le pouvoir central soudanais a même imposé un blocus au pétrole sud-soudanais qui transite par son territoire.

Pour juguler la menace d'escalade militaire, Ban Ki-moon a appelé l'UA à "intensifier les efforts communs pour renforcer la confiance entre le Soudan et le Sud-Soudan".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 30 janvier
Nouvelles principales du 29 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?