Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.02.2012 13h10
RDC : suspension de l'autorisation de survol de Air Katanga et Katanga Wings

Le ministre congolais des Transports et voies de communication, Joseph Martin Kitumba a décisidé lundi de suspendre provisoirement l' autorisation d' atterrissage et de survol accordée aux compagnies Air Katanga et Katanga Wings en attendant les conclusions de l'enquête à mener pour élucider les causes du crash survenu le 12 février 2012 à l' aéroport de Kavumu, dans la province du Sud-Kivu (est).

Cette décision a été prise à l' issue d'une rencontre du ministre Kitumba avec les responsables de la Régie des voies aériennes (RVA), de l' Autorité de l' aviation civile de la RDC (AAC) et du groupe

d'études de transports (GET).

Pour le ministre Kitumba, cette réunion avait pour objectif d' analyser les causes de ce crash et de prendre des mesures conservatoires en vue d' éviter des crashes du genre.

Une commission mixte d' enquête comprenant, d' experts congolais et américains sera mise en place pour élucider les causes du crash de l' aéronef de fabrication américaine.

Selon le directeur général ai de la RVA, Justin Okana, l' aéronef avait décollé de Lubumbashi pour Kinshasa avec escale à Bukavu à l' aéroport de Kavumu. C' est suite à un mauvais atterrissage que ce crash est survenu, a-t-il fait savoir.

Selon M. Okana, la piste de l' aéroport de Kavumu mesure 2.000 m, alors que l'aéronef n' a utilisé que 800 m pour l' atterrissage, ce qui, a-t-il estimé, est insuffisant pour arrêter cet aéronef, qui a terminé sa course dans un ravin.

"En rapport à l' enquête qui sera menée, l' AAC essaiera dans un premier temps à reconstituer les faits, notamment retrouver la boite noire et la bande enregistreur des dernières communications entre le pilote et la tour de contrôle qui sont des indices indispensables pour élucider les causes du crash", a indiqué le directeur général adjoint de l'AAC Hyppolite Mwaka.

Le député congolais Augustin Katumba Mwanke, le pilote et son co-pilote américains sont parmi les personnes ayant trouvé la mort dans l'accident. Le ministre des Finances Augustin Matata Ponyo,

l'ambassadeur itinérant Antoine Ghonda et le gouverneur Marcelin Cisambo qui étaient à bord l'ont échappé belle.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?