Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.02.2012 13h49
La crise alimentaire en Afrique de l'ouest au centre d'une réunion sous-régionale à Niamey

Une réunion sous-régionale de haut niveau se tient depuis mardi à Niamey avec pour objectif la définition de stratégies opérationnelles pour juguler les crises alimentaires en Afrique de l'Ouest.

La rencontre est organisée par le Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire dans les pays de l'Union économique ouest- africaine (UEMOA). Les participants se pencheront sur les mesures d'urgence à prendre pour répondre à la situation de crise alimentaire qui menace les pays de l'Union.

La réunion doit également définir un système de gestion des crises alimentaires dans la région en formulant des propositions pour la relance de la production agricole à moyen et long termes.

Selon la situation agricole et alimentaire dans l'espace UEMOA, élaborée courant février, seuls deux pays (Bénin et Mali) sont excédentaires.

La production agricole de cette année est évaluée à 18.431.574 tonnes de céréales contre 22.374.000 tonnes pour la campagne 2010/ 2011, soit une baisse de 18%.

La situation des autres pays affectés par la crise alimentaire est aggravée par la hausse des prix des denrées alimentaires sur le marché international, le faible pouvoir d'achat des populations rurales, l'impact des crises énergétiques et financières mondiales et des changements climatiques.

Le Comité de haut niveau a été mis en place en 2008 en vue d' apporter des solutions durables au problème de l'insécurité alimentaire ambiante au sein des pays membres de l'Union. Il est présidé par le président nigérien, Issoufou Mahamadou.

La rencontre regroupe les ministres chargés de l'Agriculture des Etats membres, le président de la Commission de l'UEMOA, le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO), le président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), des représentants des bailleurs de fonds et des institutions internationales telles la FAO.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?