Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.02.2012 11h25
Tchad: ouverture d'un forum pour la consolidation de la paix

Une soixantaine de leaders de partis politiques, députés et membres des organisations de la société civile au Tchad débattent depuis mardi sur la paix et la sécurité dans un pays qui sort des troubles politico-militaires et d'un long processus électoral.

"Il s'agit de réfléchir et de débattre sur les rôles, les engagements et les initiatives communes et séparées à mettre en oeuvre concernant les problématiques de l'insécurité (urbaine et rurale), de la cherté de la vie et de la participation citoyenne", a précisé Mme Kemneloum Djiraïbé Delphine, présidente du comité politique du Comité de suivi de l'appel à la paix et à la réconciliation nationale au Tchad (CSAPR).

Les discussions qui s'achèveront jeudi, interviennent après le « forum paix et sécurité», organisé en novembre 2010 par le CSAPR.

Des experts venus du Burundi, du Cameroun, du Mali et du Niger vont partager leurs expériences en matière de paix et réconciliation dans leurs pays respectifs.

"La gouvernance démocratique et politique dans notre pays exige la participation citoyenne à la prise de décisions. Le présent forum entend construire cette dynamique qui contribuera non seulement à renforcer le processus de paix dans le pays, mais aussi à transcender les clivages partisans, à améliorer le climat relationnel entre les différents acteurs engagés dans l'édification d'une nation tchadienne forte ayant foi en l'avenir", a affirmé la ministre des Droits de l'Homme, Mme Fatimé Kodjiyana.

Sur le plan sécuritaire, le Tchad vit une accalmie marquée notamment par l'affaiblissement de l'opposition armée et la signature, en janvier 2010, d'un Accord de normalisation des relations avec le Soudan, assorti d'un protocole de sécurisation des frontières communes.

Sur le plan politique, il connaît également une situation d'apaisement depuis la signature, le 13 août 2007, de l'Accord politique pour le renforcement du processus démocratique. Une nouvelle Assemblée nationale a été mise en place, et le cycle électoral s'est terminé le 22 janvier 2012 par la tenue des premières élections communales marquent l'entrée du pays dans un processus de décentralisation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?