Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.02.2012 13h18
La Côte d'Ivoire veut faire des ex-combattants des "moteurs" de la reconstruction (PNRRC)

Le coordonateur du Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (PNRRC) Daniel Kossomina Ouattara a exprimé mardi à Abidjan la volonté de la structure de faire des ex-combattants ivoiriens des "moteurs" de la reconstruction post-crise de la Côte d'Ivoire.

Lors d' une cérémonie de signature d'un accord de partenariat avec et l'Agence nationale de la formation professionnelle (AGEFOP), M. Ouattara a expliqué que les ex-combattants démobilisés, tous bords confondus, doivent jouer leur partition dans la "renaissance" du pays qui sort à peine d'une décennie d' instabilité socio-politique.

"L'AGEFOP, qui va désormais assurer la formation de jeunes qui avaient pris les armes à des divers métiers, assistera le PNRRC en matière d' Etude, de conseil et de conception. Ce qui permettra au PNRRC de disposer d'informations utiles et fiables, et d'une base de données sur les secteurs économiques porteurs, pour une réinsertion socioéconomique réussie des ex-combattants", a-t-il énoncé en substance.

Daniel Kossomina a promis un suivi de ces jeunes, pour aboutir à une "une insertion durable" des cibles du Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire.

"Les efforts se poursuivent. 15.000 jeunes ont été réinsérés, il reste encore 20.000", a-t-il révélé.

Pour sa part, le directeur général de l' AGEFOP Bamoudien Traoré a estimé que la synergie des actions permettra de faire de ces jeunes à risques de véritables acteurs de développement pour la Côte d' Ivoire.

Quelque 18 ex-combattants, formés aux métiers de la maintenance, du réseau télécom et de l'entrepreneuriat ont reçu au cours de la cérémonie une attestation de formation et un certificat de réinsertion.

De nombreux jeunes pro-Gbagbo et pro-Ouattara lourdement armés s'étaient affrontés à l'occasion des crises successives dont notamment la crise post-électorale qui a secoué la Côte d'Ivoire cinq mois durant faisant au moins 3 000 morts et un million de déplacés.

Le gouvernement ivoirien s'est attelé à mettre en place le PNRRC chargé du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion des belligérants en vue d'une reconstruction efficace du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?