Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.02.2012 08h03
Côte d'Ivoire: la Commission électorale "prête" pour des législatives partielles "apaisées et sécurisées" (SYNTHESE)

La campagne électorale comptant pour les législatives partielles a pris fin vendredi à minuit en Côte d'Ivoire.

Dans les états-majors des candidats, l'on tente de tirer les leçons de la campagne et formule l'espoir de faire bonne figure dimanche afin d'obtenir les suffrages des électeurs dans les circonscriptions concernées.

Du côté de la Commission électorale indépendante (CEI) en charge d'organiser le scrutin, l'on s'active à mettre la dernière main à la pâte pour un bon déroulement du vote.

Lors d'un entretien avec les médias, le vice-président de la CEI Sourou Koné a assuré que "tout est fin prêt pour que les élections se déroulent dans de bonnes conditions".

"Les agents procèdent actuellement à des contrôles pour voir si tout est en place. La population doit être sereine, elle doit sortir massivement pour aller voter", a énoncé M. Koné.

3.000 HOMMES POUR SECURISER LE SCRUTIN

Le vice-président de la Commission électorale se dit ainsi certain d'un scrutin sécurisé et apaisé, mettant en exergue les dispositions sécuritaires prises pour encadrer les élections partielles.

Selon les autorités, quelque 3.000 hommes composés de policiers, de gendarmes et de militaires ont été mobilisés pour garantir la quiétude du scrutin dans les localités concernées.

Le ministre ivoirien délégué à la Défense Paul Koffi Koffi a fait état du déploiement "conséquent" des forces de sécurité et de leur engagement à veiller à un déroulement sans heurts des élections législatives partielles.

Plusieurs habitants interrogés se sont dit "confiants" quant à une organisation pacifique du scrutin, au regard des campagnes successives de sensibilisation qui avaient été menées en amont.

Dans des localités telles que Duékoué (ouest), Logoualé (ouest) et Fresco (sud), les autorités locales ont multiplié les rencontres avec les candidats afin que les partielles se tiennent dans un climat de paix et de sécurité.

Au cours d'une de ces rencontres, le préfet de Duékoué Benjamin Effoli a exhorté les candidats et leurs partisans à la retenue et au civisme.

L'ONU ACHEMINE LE MATERIEL ELECTORAL

En plus d'avoir transporté et acheminé le matériel électoral par voie terrestre et aérienne dans les zones concernées, l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) s'est montrée elle aussi active dans les initiatives de sensibilisation en vue d'un environnement électoral apaisé.

Dans plusieurs villes à l'exemple de Bouna (nord-est), le bureau de l'ONUCI a organisé des séances d'échanges avec les communautés locales en vue d'un scrutin pacifique.

"La tenue des élections démocratiques constitue un pas important dans le processus de normalisation d'un pays qui sort d'une crise", a indiqué le représentant du Bureau d'information de la mission onusienne Désiré Ndagijimana, appelant par ailleurs les communautés à s'accepter mutuellement et les militants à accepter les résultats du vote.

Les autorités traditionnelles et les chefs communautaires ont également joué leur partition dans la sensibilisation, en demandant aux membres de leurs communautés respectives de participer au scrutin dans le calme, et de s'abstenir de toute perturbation des opérations de vote.

La mise en pratique des différentes consignes s'effectuera dimanche, avec les élections législatives partielles qui se déroulent dans 12 circonscriptions du pays et pour lesquelles une soixantaine de candidats sont en lice.

La Côte d'Ivoire tente de sortir d'une crise post-électorale aigüe qui a secoué le pays cinq mois durant.

Le renouvellement du Parlement constitue une étape importante de la reconstruction du pays.

Les élections ont été reprises dans 12 circonscriptions après que le Conseil constitutionnel eut invalidé les résultats des législatives du 11 décembre dans des zones où le scrutin avait été entaché d'irrégularités.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 24 février
Nouvelles principales du 24 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?