Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.02.2012 08h07
Burkina Faso/France: Le ministre français des Affaires étrangères chez Compaoré

Le président burkinabé Blaise Compaoré a reçu en audience, le 25 février à Ouagadougou, le ministre français des Affaires étrangères et européennes, Alain Juppé, selon un communiqué de presse publié dimanche par la direction de la communication de la présidence burkinabé.

Le chef de la diplomatie française qui entreprend une tournée ouest-africaine du 24 au 26 février 2012, notamment au Bénin, au Burkina et au Mali, a déclaré à la presse avoir transmis au président Blaise Compaoré "un message d'amitié du Président Nicolas Sarkozy et de toutes les autorités françaises".

La France étant l'un des principaux partenaires pour le développement du Burkina Faso, avec une aide publique bilatérale totale en 2010 de 101 millions d'euros, cette visite a été l'occasion pour le ministre français de faire le point sur la situation économique et sociale du pays.

Rappelant que "cette coopération est exemplaire", le ministre Juppé a souligné que Paris reste attaché à Ouagadougou en matière de coopération tant au niveau des bailleurs et des entreprises qu'au niveau décentralisé.

Le rôle déterminant du Burkina Faso dans le règlement des crises en Afrique de l'Ouest a été évoqué, et, selon Alain Juppé, "chacun connaît le rôle éminent" que joue le président burkina dans la recherche de la paix au sein de la CEDEAO, de l'Union africaine et sur l'ensemble du continent africain.

Sur les questions de paix et de sécurité en Afrique de l'Ouest, M. Juppé a encouragé les parties en conflit au Mali "à engager un dialogue, car il n'y a d'autre solution que de dialoguer en vue de trouver des solutions de réconciliation nationale".

"La France et le Burkina sont sur la même ligne dans les dossiers de politique étrangère régionale et africaine", a conclu le Chef de la diplomatie française.

Evoquant avec le président Compaoré les grands sujets de l'actualité africaine, en particulier les élections en Afrique de l'Ouest, les observateurs font remarquer que les deux personnalités ont abordé l'élection présidentielle au Sénégal et le cas burkinabé où Blaise Compaoré peut vouloir se représenter en 2015 à l'élection présidentielle et vouloir se succéder à lui-même.

Même après la tenue du forum sur les réformes politiques, Blaise Compaoré ne s'est pas encore clairement prononcé sur sa prochaine candidature à l'élection de 2015.

C'est le quatrième déplacement en Afrique sub-saharienne depuis un an, du ministre d'Etat Alain Juppé après son dernier voyage en Afrique du Sud et au Nigeria en novembre 2011.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 24 février
Nouvelles principales du 24 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?