Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.02.2012 11h14
Côte d'Ivoire : les législatives partielles "dans le calme"

Les élections législatives partielles se sont déroulées dimanche en Côte d' Ivoire "dans le calme", selon le constat des responsables locaux de la Commission électorale indépendante (CEI) et des autorités administratives.

Dans les 12 lieux de vote concernés, les bureaux de vote ont fermé à 17h00 (heure local et GMT), et le dépouillement des bulletins a aussitôt démarré.

Les états-majors de la soixantaine de candidats en lice se trouvent ainsi dans l' attente des résultats dont les premiers devraient être rendus publics tard dans la nuit.

Dans la circonscription électorale de Bouna (nord-est), les organisateurs se sont réjouis d' avoir relevé le défi de la sécurité.

"Dans l'ensemble, le scrutin s' est déroulé sans incidents. Ceci a été possible grâce à la vigilance des forces de sécurité nationales et des Casques bleus de l' Opération des nations-Unies (ONUCI)", a énoncé Bakary Ouattara, superviseur de la CEI locale.

A Duékoué (ouest) où les populations et les observateurs craignaient les violences, le vote s' est également déroulé sans heurts.

Le préfet du département Benjamin Effoli a salué la sérénité qui a entouré le scrutin et a exhorté les candidats et les militants à garder ce comportement civique et citoyen jusqu' au bout, à savoir pendant et après la proclamation les résultats.

Dans la circonscription de Dikodougou dans le nord du pays, la quiétude a aussi prévalu lors du vote.

Des observateurs ont noté une "présence discrète et dissuasive" des forces de sécurité.

"Nous sommes heureux de réaliser que le principe d' un scrutin sans violence, apaisé et civilisé ait été respecté", s' est réjoui un fonctionnaire de l' ONUCI.

Lors d' une visite effectuée dans des bureaux de vote à Agboville (sud), le président de la Commission électorale indépendante Youssouf Bakayoko s' est dit heureux du déroulement global des législatives partielles.

"Il s' agit de compléter l' Assemblée nationale qui est quasiment constituée. Nous devons remercier tous ceux qui aident la CEI à organiser ces élections partielles dans le calme et la sérénité", a souligné M. Bakayoko.

La Côte d' Ivoire tente de sortir d' une crise post-électorale aigüe qui a secoué le pays cinq mois durant.

Le renouvellement du Parlement constitue une étape importante de la reconstruction du pays.

Les élections ont été reprises dans 12 circonscriptions après que le Conseil constitutionnel eut invalidé les résultats des législatives du 11 décembre dans les zones où le scrutin avait été entaché d'irrégularités.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 24 février
Nouvelles principales du 24 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?