Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.03.2012 13h45
Congo-élections : L'UNFPA incite les femmes à participer aux législatives

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) entend soutenir la mobilisation des femmes et des filles aux élections législatives de 2012, en vue de les d'inciter, y compris les autochtones, à s'inscrire sur les listes électorales, à aller voter et à participer au processus électoral, et ainsi à la vie démocratique et citoyenne du pays.

Selon un communiqué de presse de l'UNFPA publié jeudi à Brazzaville, au Congo, la mobilisation des femmes dans ce cadre doit se faire en partenariat avec le ministère congolais de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, et avec l'appui financier de l'ambassade des Etats- Unis.

D'après le ministère de l'intérieur et de la décentralisation du pays, en 2008, le taux de participation des femmes aux élections locales s'est élevé à 24,28%. Le ministre de tutelle, Raymond Zéphirin Mboulou, a lancé la campagne de révision des listes électorales pour les législatives sur l'ensemble du territoire mercredi à Brazzaville, rappelle-t-on.

Le représentant de l'UNFPA au Congo, David Lawson a évoqué la question au cours d'un entretien avec le président de l'Assemblée nationale, Justin Koumba. A l'issue de la rencontre, le diplomate onusien a déclaré: "le Congo est engagé dans la modernisation et le développement social et économique du pays. Celui-ci ne peut se faire sans une réelle implication de l'ensemble des populations, et des femmes et des filles en particulier. Il est essentiel que les femmes s'engagent pleinement dans la vie publique."

Une campagne médiatique et des activités de sensibilisation des femmes et des élus locaux sont prévues pour mobiliser les femmes et les encourager à s'inscrire sur les listes électorales, participer à la campagne électorale, voter, voire se présenter aux élections, souligne le communiqué.

Conformément aux instruments internationaux sur les droits humains, la République du Congo défend l'égalité de genre entre l' homme et la femme. L'article 8 de la Constitution congolaise stipule que "tous les citoyens sont égaux devant la loi. (..) La femme a les mêmes droits que l'homme. La loi garantit et assure la promotion de la femme et sa représentativité à toutes les fonctions politiques, électives et administratives." Par ailleurs, la loi électorale prescrit à chaque parti politique de présenter au moins 15% de femmes comme candidates aux élections législatives et 20% aux élections locales.

Dans son adresse à la nation du 13 août 2010, le président congolais, Denis Sassou-N'guesso, a annoncé l'adoption d'une loi sur la parité aux fonctions politiques, électives et administratives, que défend ardemment l'UNFPA et que les Congolaises attendent, rappelle-t-on.

"En prenant cet engagement pour les femmes et le pays, le président a donné rendez-vous à l'histoire. Une fois adoptée, cette loi sera la première du genre en Afrique centrale et un modèle pour le continent et le monde. Au Congo, elle fera prendre conscience aux Congolaises de leur juste place et de leur rôle essentiel au sein de la société" conclut M. Lawson, espérant l'adoption rapide de cette loi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 2 mars
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles
Se battre pour ses droits fait partie de la vie des affaires
Les déboires de DSK auront-ils une fin ?