Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.03.2012 08h30
Côte d'Ivoire : Un projet humaniste du libéralisme économique élaboré à Abidjan

Plusieurs parlementaires réunis au sein de l'Alliance des libéraux et démocrates pour l'Europe, le Pacifique, l'Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC) ont adopté dimanche à Abidjan un projet de "Manifeste libéral panafricain" visant à humaniser les relations internationales.

A l'issue de leur 7ème conférence, ces parlementaires ont estimé que le libéralisme économique doit adopter un "visage humain" à contrario du capitalisme aveugle et du modèle socialiste qui, selon eux, ont tenu l'Afrique en retard 50 ans après les indépendances.

"L'Afrique offre le spectacle d'un insoutenable paradoxe", a déclaré le rapporteur général de la rencontre, Louis Michel, ancien Commissaire européen au développement, selon qui les potentialités énergétiques de l'Afrique qui la placent au centre stratégique des intérêts mondiaux devraient lui permettre d'occuper un rang honorable sur la scène internationale.

"Le libéralisme, doublé d'une bonne gouvernance dans des Etats de droit soucieux des principes élémentaires de démocratie et respectant les droits et la liberté citoyenne devraient lui permettre de rebondir et occuper une place centrale dans dix à 20 ans", a-t-il souligné.

Selon Louis Michel, le libéralisme est le meilleur modèle économique qui promeut liberté, justice, bonne gouvernance, et équité dans les relations entre l'Afrique et les pays développés même si ce modèle doit admettre quelques erreurs sur lesquels il n'a pas insisté.

Ouverte vendredi par le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara, libéral émoulu des institutions de Breton Wood, la conférence a enregistré la présence des Honorables Hans Van Baalen et Guy Verhofstadt, respectivement président de l'Internationale Libérale (IL) et ancien Premier ministre belge.

L'ancien Premier ministre et opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, a rendu hommage au choix libéral de développement économique adopté par la Côte d'Ivoire qui lui a permis de devancer son pays qu'il a qualifié de "scandale géologique et agricole qui n'exporte plus une seule banane ni un ananas".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 5 mars
Principales nouvelles du 5e mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles