Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.03.2012 13h38
Le Rwanda déplore les "lenteurs" dans son secteur énergetique

Le président rwandais Paul Kagame s'est dit lundi être frustré quant aux lenteurs notées dans l'exécution du programme visant à renforcer le secteur de l'énergie en cours dans le pays, estimamnt que beaucoup de choses reste à faire pour sortir de l'impasse signalée dans ce domaine.

Dans une déclaration rapportée lundi par la presse locale, le chef de l'Etat rwandais a affirmé que l'exécution du programme de renforcement du secteur énérgetique était trop lente. "Depuis plusieurs années, le Rwanda était toujours en train de se battre pour régler la question, mais il y a un besoin pressant en ce qui concerne le "changement de mentalité" de la part de certains membres du gouvernement [rwandais] qui ont besoin de laisser la théorie pour la pratique", a ajouté M. Kagame qui s'exprimait à l'ouverture d'une retraite annuelle regroupant les hauts responsables administratifs du pays.

De ce fait, depuis plusieurs années, le niveau de prise en charge de cette question [énergetique] par le gouvernement reste insuffisant pour répondre aux besoins du pays", a reconnu M. Kagame.

On rappelle que la grande majorité des centrales énergétiques existantes au Rwanda sont de type hydroélectrique et thermique et utilisent le diesel ou l'essence, alors que seule une proporition estimée à 14 pourcent dans l'ensemble de la population de ce petit pays d'Afrique centrale a accès à l'électricité, indique-t-on de source officielle rwandaise.

En juin 2011, la Chambre des députés du Rwanda a adopté à l'unanimité une autre loi sur l'exploitation de l'énergie nucléaire dans la perspective de stimuler le développement socio- économique du pays confronté à la pénurie électrique depuis plus d'une décennie.

Le bois de chauffage reste la principale source d'énergie dans le pays, notamment dans le milieu rural, avec environ 93 pourcent de la population de ce pays qui dépend en grande partie de cette ressource.

Paradoxalement, les statistiques officielles montrent qu'au moins 80 pourcent de l'électricité générée au Rwanda, principalement par les barrages hydro-électriques, sont distribués notamment dans la ville de Kigali et ses environs où vivent seulement 5 pourcent de la population.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 5 mars
Principales nouvelles du 5e mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles