Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.03.2012 08h41
Madagascar: les militaires réclament la réalisation des promesses du président de la transition actuel (PAPIER GENERAL)

Les membres du corps des sous- officiers (Cosofam) regroupé dans le Corps des personnels et des services administratifs et techniques (Capsat) ont réclamé depuis lundi matin la réalisation des promesses du président de la transition actuel, Andry Rajoelina, apprend-on mardi de sources officielles.

468 éléments issus des 13 corps existants à Antananarivo, en tenue de combat, ont manifesté leur revendication depuis lundi dans le camp du Capsat, au centre ville de la capitale et réclament comme le régime de fait actuel leur avait promis l' application de la suppression des impôts, taxes et impositions qui sont relevés de leurs salaires.

En effet, lors de la présentation de voeux du nouve lan du 11 janvier dernier, Andry Rajoelina avait promis de « se pencher sur cette question de retenue de salaire et que le moment est arrivé de concrétiser ce qui a été convenu avec les responsables ».

Selon le statut et les lois en vigueur depuis l'année 2005, les salaires des sous-officiers et des officiers ne devraient pas contenir des impôts. Ces retenues datent de 2005 et elles s' élèvent pour certains entre 400.000 Ariary et 600.000 Ariary (1 dollar équivaut à 2.000Ariary), apprend-on.

Selon le ministère des Forces armées, le général de division Lucien Rakotoarimasy, une partie des impositions sur le solde des militaires a déjà été supprimée depuis le mois de janvier. Il a déclaré que l'État a déjà diminué de 2 à 3% de ces taxes depuis le mois de janvier dernier et la suppression se fera progressivement mais ne pourra pas être entièrement supprimée.

Une réunion s'est tenue tout de suite entre le ministre des Forces armées, le chef de l'état-major général de l'Armée (Cemgam) André Ndriarijaona ainsi que le ministre intérimaire des finances et du budget, Hajo Andrianainarivelo dans la soirée du lundi.

Une offre a été proposée à ces membres du Cosofam comme quoi, il était question de réduire à 3% les impôts sur les salaires et 4% sur les indemnités au lieu de 21% dans les deux rubriques mais aucun compromis n'est trouvé jusqu'ici.

D'après certains sous-officiers, ils ne vont plus céder et vont jusqu'à demander le limogeage du ministre des Forces armées et du ministre des Finances. De sources concordantes, le ministre des Forces armées a évoqué une manipulation et une déstabilisation voire une tentative de renversement de la part de ces sous- officiers.

Rappelons que ces militaires du Capsat sont connus dans le pays pour leur mutinerie enmars 2009 contre le régime de l'ancien président Marc Ravalomanana et leur soutien à Andry Rajoelina. La manifestation populaire conduite par ce dernier et appuyé par ces militaires, a conduit Ravalomanana à démissionner. Rajoelina a pris le pouvoir le 17 mars2009 et depuis, le pays s'engouffre dans la crise permanente.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 6 mars
Principales nouvelles du 6 mars
Plutôt une réforme imparfaite qu'une crise !
La victoire de Poutine devrait favoriser les relations sino-russes (COMMENTAIRE)
Deux sessions pour l'histoire…