Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.03.2012 10h04
Trois morts dans des affrontements au Mozambique

Le nombre de morts a augmenté à trois dans des affrontements entre la police et les manifestants de la Résistance nationale du Mozambique (Renamo, opposition) dans la ville de Nampula, dans le nord du Mozambique.

Selon un rapport de police publié vendredi, un officier de police a été tué et deux membres de la Renamo, le groupe ex-rebelle, sont morts dans les affrontements de la veille.

Pour sa part, la Renamo a rapporté "plusieurs morts et blessés" lors d'une conférence de presse.

Le nombre de membres de la Renamo arrêtés a augmenté de 23 à 34 jeudi, dont 17 capturés au cours de la fusillade dans les bureaux de la Renamo. Les autres ont été interpellés dans une opération de chasse à l'homme.

Il n'y a aucun sgine de Hermane Buantao, l'homme qui aurait été détenu par la Renamo depuis le 8 février sur les accusations de l'espionnage pour le Frelimo qui est actuellement au pouvoir.

Un communiqué publié jeudi soir par le Commandement général de la police mozambicaine a souligné que la présence même à Nampula des membres armés de la Renamo étaient une flagrante illégale. Ils sont "des forces irrégulières qui ne font pas partie de la défense et du système de sécurité du pays, et constituent une source d'insécurité".

La police a noté que les manifestantss avaient agressé des journalistes et d'autres personnes qui se sont approchés du bureau, décrivant la détention de Buantao par la Renamo comme le crime d"' emprisonnement privé".

Ces affrontements ont marqué l'un des pires entre les deux côtés, car ils ont signé un accord de paix il y a deux décennies.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 9 mars
Principales nouvelles du 9 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie