Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.03.2012 10h15
Côte d'Ivoire : les étudiants s'engagent à œuvrer pour la stabilité de l'école ivoirienne

Le président du Comité des élèves et étudiants de Côte d'Ivoire (CEECI) Moussa Koné a exprimé vendredi à Korhogo (nord) l'engagement de la structure à œuvrer pour la stabilité de l'école ivoirienne secouée depuis plusieurs années par divers maux.

A en croire M. Koné qui intervenait à l'issue d'une rencontre, il s'impose aujourd'hui d'insuffler un nouvel esprit au profit d'une nouvelle école.

"Nous devons abandonner les mauvaises habitudes. Nous devons savoir qu'il faut désormais plaider et non exiger, qu'il faut demander et non imposer, qu'il faut utiliser la force de l'argument et non l'argument de la force", a noté le responsable du CEECI.

Moussa Koné s'est ainsi insurgé contre le syndicalisme exacerbant et a appelé à l'adoption de la culture de la paix et de l'excellence en lieu et place des comportements belliqueux.

Le chef du comité des étudiants a par ailleurs plaidé pour l'avènement d'un nouveau type de syndicalisme en milieu scolaire, relevant que les syndicats doivent être apolitiques.

Le système éducatif ivoirien se trouve confronté depuis plusieurs décennies à des difficultés telles que la fraude, la violence, les grèves à répétition des enseignants et élèves, et le manque d'infrastructures.

A plusieurs occasions, les autorités ivoiriennes se sont engagées à prendre des "mesures vigoureuses" pour sauver l'école ivoirienne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 9 mars
Principales nouvelles du 9 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie