Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.03.2012 08h58
Madagascar : prestation de serment des nouveaux membres de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition (CENIT)

Les nouveaux membres de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition (CENIT) vont prêter serment lundi après-midi à la Cour Suprême d' Antananarivo, la capitale malgache, apprend-on du communiqué officiel de la présidence de la transition, dimanche.

En application des dispositions relatives à la Loi n°2012-004 du 1er février 2012 fixant l'organisation, le fonctionnement et les attributions de cette structure nationale indépendante, le décret portant nomination de ces membres a été pris le 29 février dernier lors du Conseil des ministres dirigé par le président de la Transition, Andry Rajoelina.

Cette nouvelle CENIT dont sa recomposition a été recommandée par la feuille de route de sortie de crise malgache, est constitué de 21 membres contre 19 dans l'ancienne, lesquels sont issus de la Société civile oeuvrant dans l'observation des élections, dans l' éducation des citoyens; des associations des défenses des droits de l'homme; de l'Ordre des Journalistes; du Corps des administrateurs civils; de l'Ordre des avocats, de l'enseignement de droit dans les Universités publiques et du Corps de la Magistrature.

L'administration publique ainsi que les onze Partis ou Groupements politiques signataires de la feuille de route font également partis de cette CENIT.

Selon cette feuille de route proposée par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) et signée par une dizaine d'entités malgaches le 17 septembre dernier, la CENIT sera chargée d'organiser toutes les élections, notamment les élections législatives, présidentielles et municipales.

Elle dispose en effet, des pleins pouvoirs dans la gestion de l' ensemble du processus électoral et aura la responsabilité d' assurer que les élections se déroulent de manière libre, juste et transparente. Lesdits pleins pouvoirs de cette structure nationale s'arrêtent à la publication des résultats provisoires des élections.

Ainsi, après cette prestation de serment du lundi, les membres de la CENIT, conjointement avec les représentants des Nations Unies détermineront le calendrier électoral dans les meilleurs délais possibles à Madagascar, sur la base du rapport de la mission d'évaluation des besoins électoraux des experts nationaux et internationaux.

Notons que la mouvance de l'ancien président malgache, Zafy Albert, tout en étant signataire de la feuille de route, n'a pas encore désigné son représentant.

Rappelons que la CENI a été mise en place à Madagascar pour sa première fois le 24 mars 2010, pour organiser les élections libres, transparentes et crédibles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 mars
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?