Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 13.03.2012 10h39
Les dirigeants kenyans condamnent les attaques à la grenade

Les dirigeants kenyans ont condamné dimanche l'attentat à la grenade perpétré à Nairobi samedi soir qui a fait six morts et 63 blessés.

Le vice-président Kalonzo Musyoka et le ministre à la Sécurité intérieure George Saitoti ont l'un et l'autre condamné cette attaque.

M. Musyoka a indiqué que de telles attaques ne pourraient aucunement entamer la détermination du Kenya à garantir la sécurité pour ses citoyens, et il a promis de poursuivre la lutte contre le terrorisme.

"Nous allons nous engager davantage dans la lutte contre le terrorisme. Nous ne laisserons aux terroristes aucune place dans notre pays", a-t-il déclaré dimanche à l'Hôpital national Kenyatta, après avoir rendu visite aux victimes et à leurs familles.

De son côté, le ministre à la Sécurité intérieure M. Saitoti a attribué l'attaque meurtrière commise à la station de bus samedi soir au groupe shebab.

"Sans nul doute, cette attaque est similaire aux attentats précédents" commis par les shebab, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse.

Samedi soir à Nairobi, un homme non identifié au volant d'une voiture a lancé trois grenades sur la foule de gens qui attendaient leur bus. Les explosions ont fait six morts et 63 blessés.

La police kenyane a ouvert une enquête pour déterminer le motif de cette attaque.

Cette attaque a été menée quelques heures après que les autorités kenyanes ont décidé de renforcer la sécurité le long de la frontière avec la Somalie après que l'armée kenyane a rejoint la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie (AMISOM).

Il s'agit de la troisième attaque à la grenade à Nairobi depuis que les troupes kenyanes sont entrées en territoire somalien pour combattre les milices islamistes shebab, accusées d'être responsables d'une série d'enlèvements d'étrangers sur le sol kenyan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 12 mars
Sélection du Renminribao du 12 mars
Publication de la « liste noire de la pratique des pots-de-vin » : peut-elle vraiment freiner et empêcher la corruption ?(Dialogue)
La diplomatie : parfois il faut avoir l'audace et la sagesse de « prendre le devant »
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique