Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.03.2012 13h20
Tunisie: L'extradition de Mme Saïda Aguerbi ressort du gouvernementfrançais (avocat de défense)

Quelle que soit la décision à prendre, l'extradition de Mme Saïda Aguerbi, ancienne présidente de l'Association tunisienne des Mères "sera du ressort du gouvernement français", a déclaré mercredi Xavier Nogueras, l'avocat de Mme Aguerbi dans une interview avec la radio tunisienne Express FM.

Proche de l'ancienne famille présidentielle tunisienne, Mme Aguerbi fut arrêtée il y environ dix jours par Interpol à l'aéroport Roissy Charles De Gaulle en France avant d'être mise sous contrôle juridique par les autorités françaises. Elle est condamnée en Tunisie pour des affaires de corruption.

Le cas de Mme Aguerbi est régi, en France, par le Code des procédures pénales et par une convention juridique conclue entre la France et la Tunisie, a indiqué M. Nogueras.

D'après son avocat, le dossier de Mme Aguerbi "soit traité sur un plan strictement juridique et la défense rejette sa dimension politique".

Admettant que sa cliente n'a pas fui son pays, M. Nogueras a affirmé que Mme Aguerbi "est prête à revenir en Tunisie pour peu que les conditions d'un procès équitable soient réunies et garanties".

Il a également révélé que sa cliente "dispose de courriers-documents en vertu desquels les autorités tunisiennes l'autorisent à circuler librement, documents qui seront présentés lors de son procès prévu pour ce mercredi et reporté à une date ultérieure", toujours selon Express FM.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 21 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation