Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.04.2012 13h19
Le Tchad et le Niger s'unissent contre l'insécurité au Sahel

Les présidents tchadien Idriss Déby Itno et nigérien Mohamadou Issoufou ont exprimé leur vive inquiétude face à l'insécurité qui prévaut au Sahel et décidé d'unir leurs efforts pour la combattre, indique un communiqué conjoint publié mardi à l'issue de la visite du président nigérien dans la capitale tchadienne.

"Tout en se félicitant du retour de l'ordre institutionnel sous l'égide de la CEDEAO, ils condamnent avec force la proclamation d'indépendance d'une partie du Mali par le MNLA et réaffirment leur attachement à l'unité et à l'intégrité territoriale du Mali", précise le communiqué.

Déby Itno et Issoufou ont invité les nouvelles autorités maliennes, l'Union africaine, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest, les Nations unies et l'ensemble de la communauté internationale "à user de tous les moyens légaux pour restaurer l'unité et l'intégrité territoriale du Mali".

Les deux chefs d'Etat ont également exprimé leur préoccupation devant la détérioration de la situation en Libye. "Ils émettent le souhait que les autorités libyennes oeuvrent sans relâche à la reconstruction de la Libye nouvelle, dans un esprit de réconciliation nationale, tant à l'intérieur qu'avec ses voisins et au-delà", précise le communiqué. Le Tchad et le Niger, voisins de la Libye, se disent disposés à apporter tout leur appui à ce processus.

Face à la presse, le président Déby Itno s'est dit ne pas surpris de l'insécurité devenue aujourd'hui une menace réelle dans tout le Sahel qu'il a qualifié de "supermarché des armes à ciel ouvert où n'importe qui vient s'acquérir". Il a fustigé l'opération menée par l'OTAN en Libye et qui a conduit à la chute de Kadhafi, la jugeant de "guerre inutile".

"La crise malienne découle directement de la crise libyenne. Nous avons décidé de mutualiser nos efforts pour faire face à cette crise qui risque de déstabiliser l'ensemble de nos pays", a ajouté le président Issoufou.

Sur la situation au Nigeria, le président tchadien et son homologue nigérien ont condamné "avec vigueur la violence aveugle dont sont victimes les populations nigérianes et les attentats perpétrés contre les lieux de culte". Ils ont exprimé leur solidarité avec le gouvernement et le peuple nigérians.

Abordant le conflit qui oppose le Soudan au Sud-Soudan, MM. Déby Itno et Issoufou ont exhorté les dirigeants des deux pays à faire preuve de dépassement pour trouver des solutions aux questions non encore résolues. Par ailleurs, ils ont lancé un appel pressant aux mouvements armés du Darfour qui ne l'ont pas fait de se joindre à l'accord de paix de Doha, et félicité les efforts déployés par le médiateur de l'Union africaine, le président Thabo Mbéki, pour amener les deux parties au dialogue " indispensable pour mettre un terme à la crise entre les deux Etats ".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour une redécouverte de l'esprit de Bandung
Mali : triomphe du régime constitutionnel
Les Etats-Unis sont responsables de la hausse des dépenses militaires en Asie