Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 26.04.2012 16h07
La LRA est encore présente en RDC, selon le porte-parole militaire de la MONUSCO

Les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) se sont éclatés en petits groupes et se déplacent de la République centrafricaine au Soudan, en passant par la RDC, a affirmé mercredi à Kinshasa, au cours du point de presse hebdomadaire de l'ONU, le porte-parole militaire de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO), le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse.

« Nous connaissons les éléments de la LRA et leur façon d' opérer pour les avoir combattus pendant des années. Nous avons des signes. Ce n'est pas pour rien qu'une délégation conjointe de l' Union africaine (UA) et de l'ONU a séjourné dernièrement en RDC », a souligné le lieutenant-colonel Basse, ajoutant que personne ne peut dire pour l'instant où se trouve Joseph Kony, le chef de la LRA, et ses proches collaborateurs

« Je ne m'inscris pas en faux contre les déclarations du général Kifua, », a-t-il encore dit, rassurant que les efforts sont conjugués e tla traque continue.

Le général Jean-Claude Kifua, commandant de la 9ème région militaire des Forces armées de la RDC, rappelle-t-on, avait affirmé dernièrement qu'il n'y avait plus d'éléments de la LRA en RDC et que c'était des Congolais, bandits armés, qui créaient l' insécurité et se faisaient passer pour des éléments de la LRA.

L'ONU et l'UA, rappelle-t-on, avaient annoncé dernièrement leur intervention militaire dans la traque de Joseph Koni (recherché par la Cour Pénale internationale ) et la LRA, avec un déploiement de 5.000 hommes de la Force régionale d'intervention regroupant les troupes des trois pays concernés par la LRA, notamment la République centrafricaine, la RDC et l'Ouganda.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine
Pourquoi la Chine accepte-t-elle d'accroître ses ressources du FMI
Le 6 mai, ce sera un duel Sarkozy-Hollande