Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 01.05.2012 12h10
RDC : un nouveau gouvernement réduit au quart

La nouvelle équipe gouvernementale dirigée par le Premier ministre Auguistin Matata Ponyo, compte 36 ministres, une équipe réduite à environ au quart en comparaison à la précédente équipe qui comprenait 46 ministres.

Selon une ordonnance présidentielle rendue publique tard dans la nuit de samedi à Kinshasa, la nouvelle équipe comprend deux vice-Premiers ministres, 25 ministres et 8 vice-ministres dont la plupart sont des personnalités moins connues du grand public.

Les postes des vice-Premiers ministres en charge du Budget et de la Défense ont été confiés respectivement à Daniel Mukoko Samba et Alexandre Lubal Tamu.

Le premier est un professeur d'économie et directeur de cabinet adjoint du Premier ministre sortant (Adolphe Muzito). Ancien collaborateur au Programmedes Nations Unies pour le Développement, il a fait ses études au Japon. Tandis que le deuxième est encore moins connu du grand public que le premier.

Le Premier ministre conserve son poste aux Finances, où il a nommé un ministre délégué, Patrice Kitebi, membre de son cabinet dans le précédent gouvernement.

Six portefeuilles ont été confiés aux femmes. Il s'agit des ministères du Portefeuille, du Genre et de la famille, de la Justice et Droits humains, ainsi que des vice-ministères desDroits humains, du Budget et de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel.

Six ministres sortants gardent ou occupent un nouveau portefeuille: Lambert Mende (Médias), Martin Kabwelulu (Mines), Raymond Tshibanda (Affaires étrangères), Richard Muyej (Intérieur), Fridolin Kasweshi (Aménagement du territoire) et Justin Kalumba (Transports).

La formation de ce gouvernement met fin à environ 5 mois d'inquiétudes après les élections présidentielle et législatives contestées du 28 novembre 2011, remportées par le président sortant, Joseph Kabila.

Le nouveau gouvernement a des grands défis à relever, notamment sur les plans social et sécuritaire. La population attend des changements sur leurs quotidiens ainsi que des solutions sur les maux qui rongent la société, notamment la corruption.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine