Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.05.2012 08h32
Côte d'Ivoire/France : "rien ne change" après la défaite de Sarkozy (Ouattara)

Le président ivoirien Alassane Ouattara affirme que la défaite de son "ami personnel" Nicolas Sarkozy face à François Hollande à l'élection présidentielle française "ne changera rien" dans les relations bilatérales entre la Côte d'Ivoire et la France.

"Les relations entre la France et la Côte d'Ivoire sont des relations très fortes et historiques et le changement de président ne changera rien à cette excellente relation", a déclaré Alassane Ouattara de retour à Abidjan mardi soir après un séjour privé d'une dizaine de jours en France.

"Le président élu François Hollande et moi-même avons échangé sur la volonté commune de renforcer les liens de coopération entre les deux pays et de mettre en œuvre le partenariat de défense que nous avons signé", a-t-il poursuivi.

La défaite de Nicolas Sarkozy et l'arrivée au pouvoir du socialiste François Hollande sont diversement appréciées en Côte d'Ivoire.

L'implication personnelle de M. Sarkozy dans la crise post-électorale de 2010 en Côte d'Ivoire, selon certains, avait permis l'intervention de l'armée française, sous le manteau de l'Onu, qui a abouti à l'arrestation de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et à la chute de son régime.

Dimanche à Abidjan, des partisans de M. Gbagbo n'avaient pas caché leur immense bonheur de voir chuter leur "pire ennemi".

Au lendemain de sa défaite, Nicolas Sarkozy a reçu à l'Elysée lundi le président Alassane Ouattara avec qui il s'est entretenu pendant une demi-heure.

"C'est dans ces moments qu'on voit ses vrais amis", a commenté le président ivoirien.

Le président Alassane Ouattara a envoyé dès dimanche un message à François Hollande pour lui présenter ses "vives et chaleureuses félicitations".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale