Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.05.2012 13h34
Mozambique : Le principal parti d'opposition boycotte une session parlementaire sur les amendements constitutionnels

Le principal parti d'opposition du Mozambique, la Renamo, l'ancien mouvement rebelle, a boycotté jeudi une session du parlement mozambicain, l'Assemblée de la République, lorsque le parlement a commencé à discuter d'un rapport de la Commission ad-hoc de l'Assemblée sur les amendements constitutionnels.

Ce n'est pas la première fois que les députés l'ancien mouvement rebelle se comportent de cette façon au parlement. La Renamo a opposé à la création de la commission ad hoc en 2010, sur les motifs qu'il n'est pas nécessaire de réécrire la constitution.

Le parti Frelimo propose que deux modifications importantes soient apportées au système électoral. Tout d'abord, tous les élections présidentielles, législatives, provinciales et municipales doivent avoir lieu en octobre lorsqu'il y a peu de chances d'avoir des fortes pluies dans tout le pays. Et d'autre part, les Mozambicains vivant à l'étranger voteront avant ceux qui se trouvent au pays.

C'est parce que le jour du scrutin est toujours un jour férié au Mozambique, mais pas dans les pays où les émigrants mozambicains vivent. Pour encourager la participation au sein des communautés mozambicaines à l'étranger, l'élection devrait avoir lieu dimanche.

L'agence de presse Mozambicaine (AIM) a dit que, lorsque la constitution actuelle parle de l'autorité traditionnelle, le Frelimo préfère utiliser le terme les autorités communautaires.

AIM indique que la plupart des autres modifications proposées par le parti au pouvoir sont des questions de forme et de terminologie. Ainsi, le Conseil constitutionnel, la plus haute instance en matière de droit constitutionnel et électoral, deviendra la Cour constitutionnelle, un nom qui reflète mieux ses fonctions.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale