Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.05.2012 13h23
RDC : plus de 7000 déplacés dans l'est depuis la reprise de l'offensive des FARDC contres les hommes de Bosco Ntanganda

Plus de 7.500 personnes ont fui leurs villages dans le territoire de Masisi, dans la province du Nord- Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo depuis vendredi, suite à la fin de la trêve et la reprise de l'offensive armée des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) contre les soldats mutins fidèles au général Bosco Ntanganda, a annoncé dimanche la société civile du Nord-Kivu.

Selon elle, des milliers de déplacés parmi les quelles des enfants, des femmes et des personnes âgés arrivent en masse dans des camps de réfugiés de Kamira, au Rwanda et en Ouganda.

" Ces déplacés parmi lesquels on comptent des milliers de femmes et des enfants et des personnes âgées vivent dans des conditions inhumaines et déplorables dans ces camps, sans nourritures, sans eau potable, sans couverture. Dans ces conditions, il faut craindre l'émergence des épidemies comme le choléra, la fièvre typhoïde, malaria...", a déclaré M. Jean-Pierre Masudi, de la société civile du Nord-Kivu.

Il a affirmé que beaucoup de ces déplacés ont affirmé avoir parcouru des longues distances à pied et ont été victimes de violences et de viols et autres exactions commis par des hommes en uniformes et armés. a-t-il expliqué

Depuis vendredi, les FARDC ont mis fin à la trêve de 5 jours qu'elles ont décretée pour permettre aux soldats mutins fidèles au général Bosco Ntanganda de rentrer dans les casernes. Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, M. julien Paluku a réaffirmé dimanche la volonté de neutraliser le général Bosco Ntanganda et ses hommes. " Le gouvernement congolais ne lésinera pas sur les moyens pour que M. Bosco Ntanganda soit traduit devant la justice pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Il doit répondre de ces actes", a expliqué le gouverneur du Nord-kivu.

Selon les Nations Unies, plus de 40 mille personnes ont déjà été déplacées dans l'est de la RD Congode suite de la reprise des affrontements entre les FARDC et les soldats mutins fidèles au général Bosco Ntanganda.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale