Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.05.2012 13h21
Tunisie: La nouvelle Constitution devrait instituer la primauté du droit international

La nouvelle Constitution tunisienne devrait instituer le principe de la primauté du droit international sur la législation tunisienne comme ce fut le cas de la Constitution de 1959 (première Constitution de l'après indépendance), a déclaré lundi Mme Emna Galleli, représentant l'organisation internationale Human Rights Watch.

Mme Galleli s'est intervenue à l'issue de sa rencontre, à la tête d'une délégation de Human Rights Watch, avec le ministre tunisien des Droits de l'Homme et de la Justice transitionnelle M. Samir Dilou.

Cette rencontre, a-t-elle indiqué, a permis de mettre l'accent sur l'impératif d'inscrire les principes des droits de l'Homme et des libertés fondamentales dans la nouvelle Constitution tunisienne.

La délégation de Human Rights Watch a également examiné avec le responsable tunisien l'évolution de la coopération entre le gouvernement et la commission des droits et des libertés relevant de l'Assemblée constituante de la Tunisie.

Outre l'état d'avancement du processus de justice transitionnelle en Tunisie, la rencontre a porté également sur les pas franchis par le ministère tunisien des Droits de l'Homme et de la Justice transitionnelle sur la voie de la mise en vigueur d'une loi en la matière.

La représentante de Human Rights Watch a souligné dans ce sens que sa délégation a évoqué avec le ministre tunisien les efforts déployés par la Tunisie en matière de réforme du système judiciaire et le programme mis en place pour protéger les libertés et condamner les auteurs de violations des droits de l'Homme.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale