Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.05.2012 09h05
Crise bissau-guinéenne : le chef d'état-major des armées critique l'attitude du Portugal

Le général Antonio Injai, chef d'état-major général des forces armées, a critiqué ce samedi l'attitude du Portugal sur la crise née du coup d'Etat du 12 avril en Guinée-Bissau.

Le Portugal, selon lui, veut que la crise politico-militaire à laquelle la Guinée-Bissau est confrontée, dure indéfiniment, car il a des intérêts qu'il veut, à tout prix sauvegarder.

Le général dont le nom est cité parmi les auteurs du coup d'Etat, a affirmé d'autre part que l'ancien Premier ministre et candidat à la présidentielle, Carlos Gomes Junior, écarté par les putschistes, et qui est en exil au Portugal, "est à la solde de l'Etat portugais qui veut coloniser la Guinée-Bissau".

Le chef d'état-major a fait ces déclarations samedi lors de la visite des casernes de la capitale par les experts de la CEDEAO qui sont arrivés hier à Bissau.

Un contingent burkinabé de la force de la CEDEAO (Communauté économique es Etats de l'Afrique de l'Ouest) est déjà en Guinée- Bissau et les militaires et gendarmes nigérians était attendu samedi soir à Bissau.

Le général Antonio Injai a souligné que la Guinée-Bissau a besoin d'argent pour mettre en oeuvre la réforme dans le secteur de sécurité et de défense.

"Les casernes de la Guinée-Bissau sont délabrées et les soldats vivent dans des conditions déplorables", a-t-il martelé.

Interrogé sur les sanctions infligées aux chefs militaires bissau-guinéens, dont lui-même, il a rétorqué que les sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies "sont purement et simplement politiques".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE