Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 29.05.2012 13h25
Mali : le FDR annule une marche à la demande des confessions religieuses et traditionnelles

Le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la république (FDR), un collectif d'associations et de partis politiques qui s'opposent au coup d'Etat du 22 mars, a décidé lundi d'annuler sa marche prévue ce mardi, à la demande des confessions religieuses - musulmans, chrétiens catholiques et protestants et des familles fondatrices de Bamako, a indiqué M. Abdoulaye Séga Diabaté, secrétaire du FDR chargé de communication.

Le FRD avait annoncé que la marche visait à "montrer à la communauté internationale que le FDR constitue une majorité silencieuse et responsable".

"Attaché aux valeurs sociétales et aux vertus qu'incarne notre pays, le FDR, à la demande formulée par les confessions religieuses et les familles fondatrices de Bamako, a décidé de suspendre la marche devant se tenir ce mardi", a déclaré M. Diabaté.

En lieu et place de la marche, le FDR a souhaité que l'ensemble des Maliens et les amis du Mali à l'étranger observent 5 à 10 minutes de silence ce mardi à partir de 10 heures (heure locale) en signe de méditation pour le retour de la paix au Mali, a-t-il dit.

"Le FDR souhaite que les chauffeurs de taxi d'arrêter les moteurs, que les enseignants suspendent les cours, entre autres, pendant cet instant", a affirmé M. Diabaté.

Le FDR n'a pas manqué de réitérer son voeu de voir le déploiement des militaires de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao) au Mali.

Selon M. Diabaté, le FDR invite les religieux et les familles fondatrices de Bamako à s'impliquer auprès du gouvernement de transition afin qu'il fasse évacuer la devanture de l'Assemblée nationale, qui avait été prise d'assaut par des individus se réclamant du groupe "Yèré Wolo Ton", membre de la Coordination des organisations patriotiques du Mali soutenant la junte (COPAM).

Le FDR souhaite aussi que les religieux et les notables de Bamako contribuent à la "libération" de la télévision nationale ORTM et de l'aéroport de Bamako-Sénou.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »