Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.05.2012 13h50
Mauritanie/Gambie : signature de six conventions de coopération bilatérale

La Mauritanie et la Gambie ont signé mardi à Nouakchott six conventions de coopération dans les domaines de l'enseignement, de la culture, du pétrole, de l'énergie, du transport terrestre et du tourisme, indique un communiqué conjoint publié à l'issue d'une visite de trois jours du président gambien Yahya Jammeh.

Dans un communiqué, les chefs d'Etat gambien et mauritanien ont exprimé leur souci "de renforcer les relations fraternelles de coopération unissant les deux pays", soulignant que la visite du président gambien "a permis de consolider les liens historiques et multiformes unissant la Mauritanie et la Gambie".

Par ailleurs, les deux présidents ont renouvelé leur appel pressant pour "le retour au système constitutionnel en Guinée- Bissau et au Mali, conformément aux importantes décisions adoptées par la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest", ajoute le texte.

"Les deux présidents ont rendu hommage aux efforts du médiateur africain et du ministre égyptien des affaires étrangères pour résoudre la crise entre le Soudan et l'Etat du Soudan du Sud", précise ce communiqué.

Ils ont en outre insisté sur "la nécessité d'entreprendre une réforme globale du conseil de sécurité et de l'organisation des Nations Unies de manière à permettre à l'Afrique d'être représentée de façon juste à la gouvernance internationale".

La Mauritanie et la Gambie entretiennent des relations de coopération touchant à différents domaines, notamment l'enseignement, le commerce, la pêche et le transport.

Banjul abrite un complexe culturel mauritanien comportant une mosquée, une école et un lycée, pour l'enseignement gratuit de l'arabe, du français et de l'anglais au profit de 600 élèves, 60 étudiants gambiens sont également bénéficiaires de bourses universitaires mauritaniennes, plus de 6.000 mauritaniens exercent le commerce en Gambie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »