Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 04.06.2012 13h20
Affaire Chebeya : marche des activistes des droits de l'homme le 26 juin à Kinshasa

Les activistes des droits de l'homme ont décidé d'organiser une marche le 26 juin pour exprimer leurs préoccupations sur le procès de Floribert Chebeya, activiste des droits de l'homme, assassiné à Kinshasa, le 1er juin 2010, indique un communiqué reçu dimanche.

"Cette marche sera axée autour de nos préoccupations sur le procès de Chebeya", a fait savoir Robert Mwila, activiste des droits de l'homme, à l'issue d'une rencontre des activistes des droits de l'homme, organisée samedi à Kinshasa, dans le cadre de la commémoration du deuxième anniversaire du décès de Chebeya et de la disparition de son chauffeur Fidèle Bazana.

Selon le communiqué, les activistes des droits de l'homme, recommandent au gouvernement notamment que les commanditaires du meurtre de Chebeya qui sont encore en liberté soient inculpés et que Chebeya soit élevé au rang de héros national.

"Plusieurs activités seront organisées pendant le mois de juin dans le cadre de la commémoration de la mort de Chebeya, dans le but de pérenniser ses actions", a déclaré M. Mwila.

Le 23 juin 2011, la cour militaire de Kinshasa a condamné quatre policiers à la peine de mort, à l'issue d'un procès de près de huit mois qui s'est terminé sur un goût d'inachevé, selon les parties civiles. Un an après ce verdict, les parties civiles attendent et réclament toujours l'ouverture d'un procès au second degré.

Floribert Chebeya était directeur exécutif de la Voix des Sans Voix pour les droits de l'homme (VSV), l'une des plus anciennes ONG congolaise de défense des droits humains en RDC. Créée clandestinement en 1983 sous le régime de feu Maréchal Mobutu, la VSV continue à jouer son rôle pour la promotion et la défense des droits humains.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »