Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.06.2012 09h08
Mauritanie : l'ancien commissaire aux droits de l'homme condamné à 3 ans de prison

La Cour criminelle de Nouakchott a condamné Mohamed Lemine Ould Dadda, l'ancien commissaire aux droits de l'homme, à trois ans de prison ferme avec le remboursement de 270.000 dollars et une amende de 100 dollars, a constaté dimanche un correspondant de Xinhua.

Jugé depuis le 29 mai dernier, l'ancien commissaire a été reconnu coupable de "détournement de biens publics" dans gestion d'un programme d'urgence.

Ould Dadda avait été arrêté en septembre 2010 par la police des crimes économiques après un contrôle d'Etat et avait été sommé de rembourser un trou de 907.000 USD constaté par les contrôleurs.

Au cours des audiences, Ould Dadda s'était défendu en exhibant des pièces à conviction et des justificatives des dépenses engagées.

Il a également clamé son innocence par rapport aux faits de détournement de deniers publics qui lui sont reprochés et qu'il rejette en bloc.

Au sortir de l'audience, ses avocats ont déclaré leur intention d'introduire un pourvoi en cassation. Des proches de l'ancien commissaire, présents également, ont indiqué qu'il "s'agit d'un innocent qui vient d'être injustement condamné".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous