Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.06.2012 13h12
Le Maroc et l'Espagne donnent un nouvel élan à leurs relations bilatérales (SYNTHESE)

Un Forum d'investissement et de coopération entrepreneuriale Espagne-Maroc a été organisé mardi à Casablanca (80 km au sud de Rabat), en présence du prince héritier d'Espagne Felipe de Bourbon et du chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane.

Le Maroc est un pays prioritaire dans l'aide au développement consentie par l'Espagne et dans la présence de quelque 700 entreprises espagnoles sur le sol marocain.

Dans ce sens, le prince Felipe de Bourbon a fait savoir que l'Espagne reste disposée à accompagner le Maroc dans les vastes chantiers de développement ouverts dans le cadre d'un partenariat mutuellement avantageux avant d'appeler les participants à ce forum à saisir cette opportunité pour donner un nouvel élan aux relations bilatérales.

Pour sa part, José Manuel Garcia-Margallo, ministre espagnol des A.E. et de la Coopération, qui entame mercredi sa première visite officielle au Maroc, a déclaré que "le Maroc est un partenaire de référence".

Dans un entretien accordé au journal francophone marocain "Le Matin du Sahara et du Maghreb", le diplomate espagnol a également indiqué que la dixième réunion de haut niveau entre le Maroc et

l'Espagne dont la tenue est prévue en septembre, va marquer "les 20 ans de la mise en application de notre Traité de bon voisinage, amitié et coopération".

Pour l'Espagne, la relation avec le Maroc est stratégique, tant en raison de la proximité géographique, de la portée et l'intensité des intérêts communs. Celle-ci sera mise à l'épreuve grâce à la liaison fixe Maroc-Espagne qui va se réaliser par l'installation d'une ligne ferroviaire à travers un tunnel via le détroit de Gibraltar.

Il s'agit de construire un tunnel suivant la route dite de l'Umbral reliant les deux rives entre Tarifa et Malabata près de Tanger sur 40 km, dont 28 sous la mer, à une profondeur de 300 m. Le coût estimatif initial du projet de construction de la liaison fixe varie entre 4 et 5 milliards d'euros, à apporter par les deux pays concernés, l'Union européenne et des organismes de financement privés. Du côté marocain, M. Benkirane a souligné que l' Espagne est l'un des plus importants partenaires du Royaume particulièrement sur le plan économique.

Plus de 45 entreprises espagnoles ont fait le déplacement à Casablanca pour rencontrer plus de 130 opérateurs économiques marocains dans le cadre de quelque 175 réunions de travail programmées autour de secteurs présélectionnés tels l' agro-industrie, l' automobile, les énergies, la logistique et le traitement des eaux usées .

L' Espagne est le deuxième partenaire commercial du Maroc après la France. Avec un volume d'échanges commerciaux de plus de 5 milliards d'euros, le Maroc reste le principal partenaire commercial de l'Espagne en Afrique et le deuxième hors de l'Union européenne.

Ces flux représentent près de 25 % du volume des échanges entre le Royaume et l'UE. Les échanges commerciaux entre les deux pays sont estimés à 7 milliards d'euros en 2011. L'archipel ibérique est aussi le deuxième investisseur étranger au Maroc, notamment dans les secteurs du tourisme, de l'habitat et des nouvelles technologies.

Dans le domaine de la coopération au développement, Madrid consacre chaque année plus de 60 millions d'euros en dons, subventions, microcrédits et coopération financière, avec une priorité clairement marquée pour le social utilisant comme ligne les orientations de l'INDH (Initiative marocaine du développement humain).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent