Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.07.2012 10h03
L'UE condamne la destruction du patrimoine historique au Mali

L'Union européenne (UE) a condamné mercredi la destruction "brutale et gratuite" du patrimoine historique au Mali.

Dans une déclaration faite mercredi, le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a indiqué que la chef de la diplomatie européenne "est profondément choquée par la destruction brutale et gratuite des mausolées et lieux saints de Tombouctou".

"Cet acte est une tentative délibérée de destruction d'une partie ancienne très précieuse du patrimoine religieux et culturel, non seulement de la population malienne, mais du mond entier", a indiqué le porte-parole.

Mme Ashton "condamne de tels actes de destruction" et souligne que "ces sites sacrés de prières, recensés sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, doivent être protégés dès à présent pour la postérité".

Parallèlement, Elle "réaffirme l'engagement de l'UE à soutenir le peuple malien dans le rétablissement d'un gouvernement légitime et responsible sur l'entièreté du pays".

Le Comité du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO) a condamné la destruction des sites du patrimoine mondial au Mali et a adopté des mesures visant à protéger le patrimoine, selon un communiqué publié mardi par l'UNESCO.

Qualifiant les actes de destruction des mausolées à Tombouctou d'"actes répugnants", le Comité demande à la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, d'envoyer une mission au Mali dès que possible afin d'évaluer, en concertation avec les autorités nationales et locales, l'étendue des dommages et de définir les besoins urgents en termes de conservation.

Les islamistes d'Ansar Dine, un des groupes armés contrôlant le nord du Mali, ont démoli samedi des mausolées de saints musulmans dans la ville de Tombouctou, affirmant que ceux-ci n'étaient pas conformes à la charia (la loi islamique).

Les mosquées de Tombouctou et leurs 16 mausolées témoignent de l'âge d'or de cette ville aux 15ème et 16ème siècles, pendant lesquels elle était une capitale intellectuelle et spirituelle de l'Islam, sous l'influence de l'Empire Songhaï.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire