Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.07.2012 15h14
Gambie : lancement d'une campagne nationale de vaccination animale

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et les services gambiens vétérinaires et de l'élevage ont lancé une campagne nationale de vaccination pour les petits ruminants et bovins.

Le programme, d'un montant de plus d'un million de dollars américains octroyé par la FAO, qui comprend entre autres des vaccins et médicaments vétérinaires, ainsi que des aliments pour animaux, doit permettre d'assurer un élevage durable et de meilleure qualité dans le pays. La campagne de vaccination a été lancée dans la région de la Côte ouest du pays.

Lors d'un entretien avec Xinhua mercredi, le représentant de la FAO en Gambie, M. Babagana Ahmadou, a déclaré que cette campagne permettrait au gouvernement gambien de répondre à la crise provoquée par les mauvaises récoltes, qui ont touché plus de 19 districts du pays d'Afrique de l'Ouest.

M. Ahmadou a fait savoir que la FAO s'était engagée à mener des projets de développement dans le pays et qu'elle continuerait à aider le gouvernement gambien à améliorer la sécurité alimentaire et l'agriculture durable, afin de promouvoir le développement socio-économique du pays.

De son côté, Sanna Dahaba, un responsable du ministère de l'Agriculture, a indiqué que la campagne de vaccination faisait partie du programme d'urgence destiné aux éleveurs gambiens.

Il a souligné que l'élevage jouait un rôle économique important en Gambie, où il représente environ 26% du revenu agricole, avec un taux de croissance annuel de 3,3%.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire