Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.07.2012 08h50
Le président soudanais réduit des postes ministériels

Le président soudanais Omar Al-Bashir a réduit le nombre de postes ministériels en annulant et en fusant certains ministères en conformité avec une décision présidentielle antérieure pour réorganiser le gouvernement dans le cadre des réformes économiques et politiques, ont rapporté lundi des médias soudanais.

En vertu de la mesure, le cabinet soudanais a 26 ministres au lieu de 31 avec quatre fusions et une annulation. Le ministère de la Culture a été fusionné avec le ministère de l'Information, le ministère de la Communication avec le ministère des Sciences, le ministère des Ressources en eau avec le ministère de l'Electricité, et le ministère du Travail avec le ministère du Développement des ressources humaines. Le ministère de la Coopération internationale a été annulé.

Les ministres des Affaires étrangères, des Finances, de l'Intérieur, du Pétrole, des Mines, de la Défense, de la Justice, des Routes et les ponts, de l'Agriculture, de l'Education, de l'Enseignement supérieur, du Tourisme, de la Protection sociale, du Commerce extérieur, du Conseil des ministres, de la Présidence, de la Jeunesse et du sport, de l'Environnement et forêts et de l'Industrie ont conservé leurs postes.

Le président Al-Bashir a également pris la décision de réduire la taille des gouvernements des États, en plus de mesures visant à accroître les impôts et de supprimer les subventions sur le carburant, dans le cadre du programme d'austérité de la nation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire