Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.07.2012 13h18
Le révérend Moka appelle tous les Congolais à une "cohésion nationale" face à la crise dans l'est de la RDCongo

Le révérend Jean-Paul Moka a appelé, mardi dans la capitale belge de Bruxelles, tous les Congolais à une "cohésion nationale" face à la crise en cours dans les provinces des deux Kivu dans l'est de la RDCongo.

Dans une déclaration, il a souhaité que le président congolais Joseph Kabila "rallie tous les leaders de l'opposition intra et extra institutionnels, ainsi que la société civile et la diaspora, autour d'une table, afin d'obtenir la cohésion nationale face à la nouvelle menace qui risque fort de se transformer en la destruction des efforts de paix entrepris au cours des 15 dernières années".

Le révérend Moka, en exil à Bruxelles depuis 2003, avait été candidat du Mouvement bleu à la présidentielle de l'année dernière.

"Les criminels de guerre et d'actes de génocide contre la population congolaise doivent être rapidement arrêtés et transférés à la CPI (Cour Pénale Internationale). Bosco Ntanganda et Nkunda Batware auraient du, depuis très longtemps, être mis hors d'état de nuire, ainsi que tous ceux qui ont été cités dans le rapport mapping des Nations Unies publié en 2010", a souligné le révérend Moka.

Pour lui, "personne ne peut rester insensible à la situation actuelle dans les deux Kivu" et "les déboires militaires des FARDC (Forces armées de la RDCongo) continuent de conforter les sceptiques dans leur opinion que les autorités congolaises sont incompétentes et inefficaces dans leur mandat de protéger les biens et les services, ainsi que sa population".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire