Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.07.2012 14h46
Côte d'Ivoire : l'ONU et les FRCI mettent en place un dispositif sécuritaire d'urgence suite aux violences

L'Opération des Nations-Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) ont décidé de la mise en place d'un dispositif sécuritaire d'urgence pour parer à toute éventualité après les affrontements qui ont fait 11 morts à Duékoué (ouest), selon des chiffres officiels.

Selon le chef d'état-major général des FRCI, le général Soumaïla Bakayoko, un poste de commandement mixte a été mis sur pied pour coordonner les actions sur le terrain.

"La sécurité sera assurée à trois niveaux. Le premier cordon sécuritaire sera tenu par les Casques bleus de l'ONU, le deuxième par une force mixte et le troisième par les militaires, la police et la gendarmerie", a expliqué le chef de l'armée qui s'exprimait dimanche soir sur les antennes de télévision nationale.

Le général Bakayoko a par ailleurs fait état de patrouilles sur l'ensemble de la localité de Duékoué, pour veiller sur la sécurité des populations.

L'officier a aussi évoqué l'émergence d'une unité d'intervention rapide et a garanti une escorte aux humanitaires afin d'accompagner les déplacés désireux de rentrer dans leurs villages d'origine.

La ville de Duékoué a de nouveau baigné dans la violence jeudi et vendredi après qu'un "braquage" eut fait cinq morts dans un quartier peuplé d'allogènes Malinké.

Des jeunes Malinké ont mené une descente punitive dans un site de déplacés abritant des autochtone Wê, faisant six morts parmi la population qu'ils accusent d'être l'auteur de l'attaque armée ayant fait cinq morts jeudi nuit dans le quartier Kôkôman, majoritairement constitué de Malinké.

L'ONU a condamné les violences et demandé aux autorités ivoiriennes de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des biens et des personnes dans la région.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 20 juillet
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?