Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 24.07.2012 13h50
RDC : plus de 560 familles déplacées de Rutshuru après l'attaque des mutins du M23

Plus de 560 familles ont fui les affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les rebelles du M 23 dans le territoire de Rutshuru et se trouvent actuellement dans le territoire voisin de Nyirangongo, a déclaré le 23 juillet Janvier Mushunzu, chef du groupement de Kibati, dans le territoire de Nyiragongo.

D'après lui, ces familles vivent difficilement à Kibati, dans un environnement qui n'a pas été préparé pour les accueillir.

Parmi les jeunes, beaucoup ont affirmé avoir fui le recrutement forcé dans les localités de Kanombe, Kabaya, Rugaro, Rumangabo et Kalengera toujours sous contrôlent du M23.

Le poste-frontière de Bunagana, situé à une centaine de kilomètres de Goma actuellement occupé depuis le 6 juillet dernier par le M23, est officiellement fermé depuis le 21 juillet.Cet important poste-frontière génère entre 500 et 700.000 dollars américains de recette douanière par mois.

Depuis le mois de mai dernier, l'est de la RDC est secoué par la rébellion du M23, mouvement constitué par des officiers mutins des FARDC.

Plusieurs organisations de droits de l'homme ainsi que le gouvernement congolais accusent le Rwanda de soutenir ce mouvement armé.

Une annexe du rapport annuel du comité des sanctions de l'ONU sur la RDC, rendu public début juillet, indique que les Forces armées rwandaises "fournissent du matériel militaire, des armes, des munitions et des fournitures diverses aux rebelles du M23" et apportent le soutien et la protection au général rebelle Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crime de guerre.

Mais, le gouvernement rwandais nie toute implication dans la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans les provinces du Nord-Kivu et Sud-Kivu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 23 juillet
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?