Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.07.2012 11h02
Ghana : le parti au pouvoir propose John Mahama comme candidat à la présidentielle

Le comité exécutif national du Congrès démocratique national (NDC, parti au pouvoir) a proposé jeudi John Dramani Mahama comme candidat à la présidentielle du parti dans le cadre des élections générales prévues le 7 décembre.

Le secrétaire général adjoint du NDC, George Lawson, a déclaré par téléphone à Xinhua que cette proposition avait été soumise lors d'une réunion extraordinaire de ce comité, qui constitue la deuxième plus importante instance décisionnelle du parti.

Toutefois, M. Lawson a indiqué que la décision finale serait prise par le congrès national des délégués, l'instance suprême au sein du NDC, lors de sa réunion prévue le 1er septembre en un lieu encore à déterminer.

Cette décision du comité exécutif fait suite au décès de l'ex- président John Evans Atta Mills qui était pressenti comme candidat à sa réélection lors de ce scrutin.

Feu le président Mills, qui avait prêté serment comme troisième président du Ghana en janvier 2009, est décédé mardi à l'hôpital militaire No.37 alors qu'il était sous attention médicale après être soudainement tombé malade quelques heures auparavant.

Conformément à la Constitution ghanéenne de 1992, le vice- président John Dramani Mahama a prêté serment comme chef d'État par intérim mardi soir, quelques heures après l'annonce de la mort de M. Mills.

Le Ghana organisera des élections législatives et présidentielle le 7 décembre, avec un second tour le 28 décembre si nécessaire.

Les analystes et observateurs politiques estiment que le scrutin de 2012 devrait tourner à l'affrontement direct entre le NDC, au pouvoir, et le Nouveau parti patriotique, d'opposition, deux partis qui se partagent le pouvoir depuis le retour du pays à la démocratie multipartite en 1992.

A Lecturer in Archaeology and History at the University of Ghana, Legon, Le docteur Clement Apaak, professeur du département d'histoire et d'archéologue de l'université du Ghana à Legon, s'exprimant dans une interview auprès de Xinhua, a salué la décision des dirigeants du NDC de soutenir le président Mahama comme candidat du parti aux élections, car il a une possibilité de transformer les vicissitudes du NDC en avantage en sa faveur lors de ces élections à venir.

Le parti n'aurait à s'en prendre qu'à lui-même, s'il manquait de soutenir M. Mahama lors de ces élections alors que celui-ci a prouvé qu'il était un candidat crédible à la présidence.

"Considérant la longue expérience de M. Mahama et sa carrière passée au sein du Parlement, il est plus que qualifié pour être considéré comme l'héritier naturel de M. Mills", a-t-il dit.

"Il a les qualités, les capacités, la solidité et les qualités personnelles pour poursuivre le travail de M. Mills et apporter le développement aux Ghanéens", a déclaré M. Apaak.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 26 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam