Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.08.2012 08h46
Algérie : 20 000 hectares de forêts détruits par les feux depuis juin

Les feux de forêts ont dévastée, depuis le début de juin dernier, quelque 20 000 hectares dans différentes parties de l'Algérie, dont 15 000 hectares de forêts et 5 000 hectares de maquis, a rapporté mercredi l'agence APS.

"Les feux de forêts ont ravagé près de 20 000 hectares. Nous considérons que ce bilan est normal, le qualifier de catastrophique n'est pas d'actualité", a déclaré le directeur général des Forêts (DGF), Mohamed Seghir Noual, lors de la conférence mardi sur les incendies et le patrimoine forestier au forum du journal El Moudjahid.

Les incendies, qui ont coïncidé avec la vague de chaleur exceptionnelle, ont touché 18 wilayas, dont Tizi-Ouzou, Bejaia, Jijel, Sidi Bel Abbès, Médéa, Chlef et Ain Defla, a fait savoir M. Noual, précisant que la majorité des foyers sont localisés aux forêts du chêne-liège et du pin au nord du pays.

A en croire ce responsable, 50% à 55% des zones touchées par les incendies reprennent leur végétation naturellement selon les données satellitaires. Ce taux est renforcé par des opérations de reboisement à raison de 55 à 60 hectares par an, dans le cadre de l'objectif d'un reboisement de 100 000 hectares dans les années à venir.

Jusqu'ici, la plupart des incendies sont maîtrisées dans des délais "très courts", a affirmé le chargé de la communication à la direction de la Protection civile, Farouk Achour.

Il a révélé que, pour juguler les feux, les services de la Protection civile se présentaient sur les lieux prédisposés avant le déclenchement de l'incendie, de manière à réduire le temps entre la naissance des feux et la première intervention.

Abordant la raison de l'accélération des feux de forêts, M. Achour l'a attribuée à la canicule qui tombe bien à l'avance que d'habitude.

"La canicule, premier facteur responsable de l'accélération des feux de forêts, a commencé le 17 mai, alors que les années précédentes, elle ne débutait qu'a la mi-juin. Par rapport à ces conditions météorologiques, nous estimons que le bilan de ces incendies, dont aucun pays ne peut les échapper, n'a rien d'extraordinaire", a-t-il relevé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...