Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.08.2012 09h59
L'OMS se félicite de la décision historique australienne concernant la loi sur le conditionnement neutre du tabac

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) se félicite de l'arrêt historique de la plus haute juridiction australienne rejetant un recours de l'industrie du tabac et appelle le reste du monde à adopter une position aussi ferme que l'Australie sur la commercialisation du tabac, a déclaré mercredi dans un communiqué la directrice générale de l'OMS Margaret Chan.

Selon le communiqué, plusieurs grandes sociétés productrices de tabac ont contesté la législation australienne exigeant que les cigarettes et autres produits du tabac soient vendus sous conditionnement neutre sans que n'y figure aucune marque. Mais la tentative de l'industrie pour faire barrage à cette mesure efficace de lutte antitabac a échoué. En décembre 2012, l' Australie sera le premier pays à vendre des cigarettes sous un conditionnement terne, de couleur vert olive, sur lequel ne figure aucune marque.

Pour la directrice générale de l'OMS, avec la victoire de l' Australie, "la santé publique entre dans une nouvelle ère de la lutte antitabac". "Alors que de si nombreux pays attendent d' emboîter le pas à l'Australie, il faut espérer un effet domino dans l'intérêt de la santé publique".

Cette affaire est suivie de très près par plusieurs autre pays qui envisagent des mesures analogues pour lutter contre le tabagisme.

Le tabagisme est l'une des menaces pour la santé publique les plus évitables. Les produits du tabac tueront jusqu'à la moitié de leurs consommateurs, soit près de 6 millions de morts chaque année. Si les gouvernements ne prennent pas des mesures fermes pour limiter l'exposition au tabac, d'ici 2030, celui-ci pourrait faire plus de 8 millions de victimes par an, a averti la directrice générale de l'OMS.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...