Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.08.2012 13h25
Madagascar : Rajoelina et Ravalomanana interprètent différemment le Sommet de la SADC (PAPIER GENERAL)

Le président de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, et l'ancien président, Marc Ravalomanana, qui étaient tous deux au Sommet de la Troïka de l' organe de la Communauté de développement de l'Afrique australe ( SADC), le 16 août à Maputo, capitale mozambicaine, ont émis des interprétations différentes sur la décision de ce sommet.

Ces interprétations contradictoires portent sur la candidature ou non des deux personnalités à l'élection présidentielle qui doit se tenir le 8 mai 2013 dans la Grande Ile et le retour de l'ancien président exilé en Afrique du sud dans son pays natal.

Marc Ravalomanan a déclaré, par téléphone, à ses partisans regroupés au quartier général de sa mouvance, à Antananarivo que la SADC est favorable à trois points relatifs à la sortie de crise, et qui ont été décrits dans la feuille de route malgache signée le 17 septembre 2011.

Selon Ravalomanana, ces points essentiels indiquent qu'il peut rentrer au pays, que chacun est libre de se présenter aux élections et que le calendrier électoral présenté par la Commission électoral Nationale Indépendante pour la Transition ( CENIT) a été accordé par chaque partie prenante.

De son côté, Andry Rajoelina, qui a tenu une conférence de presse pour rendre compte de sa mission en terre mozambicaine et des recommandations de la Troïka, a émis une autre version.

Concernant la question de candidature, la Troïka a recueilli l' avis de chacun et a noté les souhaits des politiciens, mais les dernières décisions appartiennent aux premiers concernés, a-t-il précisé.

"Au moment opportun, je ferai officiellement une déclaration à la Nation par rapport à ma position sur ma candidature", a déclaré Rajoelina.

Il a affirmé avoir proposé son retrait à la course à la magistrature suprême, si cette décision pourrait apporter l' apaisement et la solidarité, mais surtout si Marc Ravalomanana accepte, de son côté, de ne plus revenir au pays qu'après les élections.

"Mais Ravalomanana a rejeté cette proposition", a-t-on signalé.

Quant au retour de l'ancien président malgache, le communiqué de la présidence de la transition a indiqué qu'une sérieuse collaboration entre les forces de l'ordre malgache et les responsables de la sécurité au niveau de l'organe de la SADC s' impose.

Ainsi, les phases d'évaluation sur ce retour seront tenues dans les 30 à 60 jours à venir.

"Les planifications et concertations seront adoptées dans le seul but de préserver la paix et d'assurer et de garantir la stabilité et la sécurité à Madagascar", a précisé Rajoelina.

"La question sur la candidature de Ravalomanana n'est plus au menu des pourparlers, mais son retour reste à discuter par tous les responsables concernés et ce ne sera ni demain, ni après- demain, ni dans une semaine et encore moins dans un mois, comme l' a clairement spécifié les résolutions prises par le Sommet de la SADC", a rajouté Rajoelina.

Rajoelina a toutefois indiqué que le calendrier électoral fixé par la CENIT et les experts des Nations Unies a été avalisé par la SADC.

Avant le sommet du 16 août à Maputo, Ravalomanana et Rajoelina, principaux protagonistes de la crise malgache qui a débuté en décembre 2008, se sont rencontrés les 24 et 25 juillet et le 8 août dernier aux Seychelles.

La feuille de route a été signée par onze entités politiques. Malgré la réalisation de certains points de cette feuille de route, quelques articles ont créé des polémiques sur leur interprétation.



News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale