Flash :

La police chinoise intensifie la chasse aux agresseurs Les Chinois se préparent à célébrer la Fête Nationale Commémoration de l'anniversaire de Confucius dans le Shandong Premières preuves de présence de grandes quantités d'eau sur Mars Népal : 19 morts dans le crash d'un avion à Katmandou (ACTUALISATION) Népal : 19 morts et 3 blessés dans le crash d'un avion à Katmandou Crash aérien à Katmandou : 19 morts, dont cinq Chinois Un projet de loi sur la protection de l'environnement vivement critiqué Un drapeau national sur « la première plage rouge du monde » Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Un chat qui louche, nouvelle star du web Google pourrait lancer une tablette à 99 dollars pour concurrencer l'iPad mini Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Afrique

Mort de Mauritaniens au Mali : la Mauritanie ne veut pas "faire porter aux Maliens la responsabilité" (président)

Mise à jour 28.09.2012 17h54

Le président mauritanien ne tient pas le Mali pour responsable de la mort des neuf prédicateurs mauritaniens, tués dimanche dernier à Diabali, près de Ségou au Mali.

"Nous ne pouvons pas faire porter aux Maliens la responsabilité de ce qui s'est passé, mais il faut déterminer les responsables du crime et les traduire en justice", a déclaré, mercredi, le président Mohamed Ould Abdel Aziz, à l'arrivée mercredi des corps des Mauritaniens tués par l'armée malienne. "Dans tous les cas, ce crime odieux est le produit des conditions spéciales que connaît le Mali au plan politique et sécuritaire", a-t-il ajouté qui a présenté ses condoléances "au peuple mauritanien mais aussi au peuple malien, car parmi les morts figurent des citoyens maliens qui ont été victimes de ce crime odieux perpétré, malheureusement, par une unité de l'armée malienne".

Choisissant plutôt un langage d'apaisement, le président Ould Abdel Aziz a expliqué qu'en général, "les relations de la Mauritanie avec la République soeur du Mali sont bonnes et nous ne voulons pas faire porter aux Maliens la responsabilité de ce qui n'est pas en leur pouvoir dans ces conditions spéciales". Car, a-t- il souligné, "ils font face à beaucoup de défis" à relever. Toutefois, Ould Abdel Aziz a appelé Bamakao "à prendre les mesures nécessaires pour résoudre ce problème".

Il a, en outre, rappelé la nécessité de la participation de la Mauritanie à toute enquête dans ce dossier.

"Cela passe, en premier lieu, par la constitution d'une commission indépendante pour enquêter sur ce crime et au sein de laquelle doivent participer des enquêteurs mauritaniens (...) en prélude à la présentation des criminels devant un procès juste".

"Ce crime odieux, qui a causé la mort de 16 personnes paisibles, qui ne sont pas terroristes, et qui sont porteuses d'un message de fraternité, de paix et de modération et qui ont été traitées d'une manière inappropriée, ne peut être imaginé", a-t-il conclu.



News we recommend

La doyenne du monde a 127 ans La marine chinoise publie des photos de son essai de missiles   Le patron de Louis Vuitton veut devenir belge pour des raisons « d'investissement »
13,6% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans le métro   Le vrai Dubaï : l'omniprésence des résidences luxueuses impressionne le monde Le buzz d'un groupe nord-coréen sur les réseaux sociaux chinois
Que sent le parfum de Lady Gaga ? Des photos de l'iPhone 5 à nouveau dévoilées Mise en service imminente: le porte-avions chinois ex-Varyag reçoit officiellement son numéro de coque 16

Source: xinhua

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales