Flash :

Nigeria : 24 morts dans une attaque dans l'Etat de Kaduna (police) France/tornade : une centaine de maisons touchées en Vendée Djibouti: tenue d'un atelier régional sur le Codex Alimentarius Niger: les conducteurs de taxis de Niamey en grève pour la libération de leurs collègues Manuel Valls : les otages français au Mali doivent être libérés avant qu'il ne soit trop tard La Turquie interdit aux vols civils syriens de survoler son espace aérien Le ministre français de l'Intérieur termine sa visite "sans tabou, sans langue de bois" en Algérie Belgique: les nationalistes flamands grands vainqueurs des élections municipales RDC/OIF: L'opposition congolaise appelle à la cessation de la guerre dans l'est de la RDC L'Afrique perd 50 milliards de dollars par an à cause des transferts illicites de capitaux (Mbeki) Tunisie : les élections présidentielles et législatives auront lieu le 23 juin 2013 Algérie/accession à l'OMC : au moins 20 accords bilatéraux seront signés (ministre) Libye : Ali Zaidan gagne la position de Premier ministre Algérie: le chargé des relations extérieures d'AQMI abattu par l'armée Mauritanie: des militaires entendus sur l'incident de blessure du président Le président mauritanien admis à l'hôpital de Percy en France Manuel Valls : les otages français au Mali doivent être libérés avant qu'il ne soit trop tard Chine : l'IPP recule de 3,6% en septembre Chine: l'inflation en hausse de 1,9% en septembre Le gouvernement israélien approuve la tenue des élections anticipées le 22 janvier 2013

Beijing  Pluie~Bruine  17℃~10℃  City Forecast
Français>>Afrique

Mauritanie: des militaires entendus sur l'incident de blessure du président

( xinhua )

15.10.2012 à 13h15

Au moins deux officiers subalternes ont été entendus dimanche par les enquêteurs à Nouakchott, après l'incident ayant conduit samedi à la blessure par balle du chef de l'Etat mauritanien, a-t-on appris de source sécuritaire.

Selon cette même source, les militaires en question ont été immédiatement remis en liberté après leur audition.

Avant de quitter Nouakchott dimanche à destination de Paris pour des soins, le président Mohamed Ould Abdel Aziz avait invoqué, dans une déclaration à la presse publique, "sa compréhension de la réaction du soldat qui a tiré la balle" et rassuré les mauritaniens sur son état de santé, indiquant qu'il n'y a pas de quoi "s'inquiéter".

Il a également précisé qu'il s'agit d'un tir "par erreur" venant d'une unité de l'armée ayant ciblé son cortège qui suivait une piste non bitumée.

Ould Abdel Aziz avait indiqué qu'il se rend à Paris pour des soins complémentaires après avoir subi avec succès une opération chirurgicale à l'hôpital militaire de Nouakchott.

Le chef de l'Etat mauritanien a été admis dimanche à l'hôpital militaire admis dimanche à l'hôpital de Percy, à Clamart, non loin de Paris, selon les précisions du ministère français de la Défense Jean-Yves Le Drian.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales