Flash :

Le Bénin évalue les conditions de vie de la femme en milieu rural La commission de suivi de la paix au Darfour estime que la situation sécuritaire dans la région reste compliquée La France et la Guinée organisent un séminaire sur la lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l'Ouest à Conakry Le nouveau ministre guinéen des A.E. entend soigner l'image de la diplomatie guinéenne Niger: l'enlèvement des travailleurs humanitaires s'apparente à un règlement de compte Guinée: l'atteinte du PPTE précipiterait la fin de la trêve entre gouvernement et syndicats? (ANALYSE) Lutte contre l'enrichissement illicite: les enquêteurs de la CNLCEI déployés dans les administrations gabonaises France : Hollande reçoit les familles des deux otages enlevés au Mali en novembre 2011 Crise au Mali: l'UE préconise "une réponse rapide" La Tunisie veut mettre en place un bon système politique, dit le président Marzouki (INTERVIEW) Libye : les forces de l'ordre à la recherche des évadés d'une prison à Tripoli L'Algérie ne fait pas la "diplomatie déclarative" concernant ses otages au Mali (MAE) La Chine lance son premier cours de formation sur les techniques agricoles au Zimbabwe Le rapport du Congrès américain sur Huawei et ZTE est loin d'être convaincant La Chine traitera la plainte déposée par le Mexique auprès de l'OMC Les industriels chinois profitent de la Foire de Canton pour faire des affaires en ces temps de récession France : Hollande reçoit les familles des deux otages enlevés au Mali en novembre 2011 La plupart des armes données aux rebelles syriens tombent entre les mains d'extrémistes : presse Rencontre secrète entre Abbas et Ehud Barak (source palestinienne) GB: le PM signe l'accord sur le référendum de l'indépendance de l'Ecosse

Beijing  Bruine~Ensoleillé  17℃~4℃  City Forecast
Français>>Afrique

Réouverture des frontières Côte d'Ivoire-Ghana : la décrispation (ANALYSE)

( Xinhua )

16.10.2012 à 08h22

Après plusieurs semaines de fermeture suite à des attaques contre les positions des forces de défense et de sécurité ivoiriennes dans le sud-est frontalier, les frontières ivoiro-ghanéennes ont rouvert, sur décision du gouvernement ivoirien.

Pour plusieurs observateurs, la réouverture a créé une décrispation perceptible entre la Côte d'Ivoire et le Ghana.

"A un moment donné, on a assisté à des éclats de voix entre les autorités des deux pays, concernant notamment les deux faits que sont les attaques d'hommes armés dans la zone frontalière et l'affaire de l'extradition de Koné Katinan (porte-parole de l'ex-président Laurent Gbagbo)", a relevé Lambert Guédé, professeur de Droit dans une université privée.

EMBELLIE POLITIQUE ET ECONOMIQUE

Dans le ton de cette embellie politique, les autorités ghanéennes ont remis le 5 octobre dernier aux autorités ivoiriennes deux Ivoiriens acheteurs d'armes.

Par ailleurs, la justice ghanéenne, avait relâché l'ex-porte-parole de Gbagbo Koné Katinan qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international lancé par les autorités ivoiriennes, provoquant une vague de colère chez certains responsables pro-Ouattara.

Mais M. Katinan a été de nouveau arrêté par la justice ghanéenne pour "crime de sang" et un procès relatif à son extradition est en attente.

Pour le président de l'Organisation non gouvernementale Solidarité action plus (SAP) Clément Adoua, la réouverture des frontières a non seulement créé une "détente" sur le plan politique, mais elle a également un impact positif sur le plan socio-économique.

"Les localités situées de part et d'autre de la frontière ont retrouvé l'ambiance des marchés qui les caractérisait. Le transport et les activités commerciales ont repris, au grand soulagement des populations ivoiriennes et ghanéennes", a noté M. Adoua.

A en croire celui-ci, la situation a pénalisé de nombreux citoyens, commerçants et voyageurs, qui se sont trouvés bloqués aux postes frontaliers.

"Parmi les nombreux voyageurs en attente figuraient des élèves et étudiants ivoiriens partis passer leurs vacances au Ghana et au Togo, et qui rentraient au pays par rapport à la rentrée des classes", a révélé Clément Adoua.

DENOUEMENT HEUREUX

"C'est un dénouement heureux. Tout est bien qui finit bien. Je pense que ceci n'est plus qu'un triste souvenir, et que les choses s'amélioreront davantage entre les deux pays frères", a-t-il conclu.

Le gouvernement ivoirien a ordonné depuis le 8 octobre la réouverture de toutes ses frontières avec le Ghana.

Les frontières ivoiriennes avec le Ghana avaient été fermées le 21 septembre à la suite d'attaques armées de groupes armés non identifiés qui ont fait au moins un blessé au sein de l'armée ivoirienne sur ses positions à l'est frontalier avec le Ghana et plus de cinq morts parmi les assaillants.

Plusieurs milliers d'Ivoiriens partisans de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo sont exilés au Ghana depuis la crise post- électorale de 2010 et 2011.

Selon le gouvernement ivoirien, les assaillants venus le 21 septembre du Ghana se sont repliés dans le pays après leur forfait.

Lors d'une visite en Côte d'Ivoire, le président ghanéen John Dramani avait assuré que son pays ne servirait pas de base arrière à une quelconque action de déstabilisation du régime ivoirien.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales