Flash :

Le Bénin évalue les conditions de vie de la femme en milieu rural La commission de suivi de la paix au Darfour estime que la situation sécuritaire dans la région reste compliquée La France et la Guinée organisent un séminaire sur la lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l'Ouest à Conakry Le nouveau ministre guinéen des A.E. entend soigner l'image de la diplomatie guinéenne Niger: l'enlèvement des travailleurs humanitaires s'apparente à un règlement de compte Guinée: l'atteinte du PPTE précipiterait la fin de la trêve entre gouvernement et syndicats? (ANALYSE) Lutte contre l'enrichissement illicite: les enquêteurs de la CNLCEI déployés dans les administrations gabonaises France : Hollande reçoit les familles des deux otages enlevés au Mali en novembre 2011 Crise au Mali: l'UE préconise "une réponse rapide" La Tunisie veut mettre en place un bon système politique, dit le président Marzouki (INTERVIEW) Libye : les forces de l'ordre à la recherche des évadés d'une prison à Tripoli L'Algérie ne fait pas la "diplomatie déclarative" concernant ses otages au Mali (MAE) La Chine lance son premier cours de formation sur les techniques agricoles au Zimbabwe Le rapport du Congrès américain sur Huawei et ZTE est loin d'être convaincant La Chine traitera la plainte déposée par le Mexique auprès de l'OMC Les industriels chinois profitent de la Foire de Canton pour faire des affaires en ces temps de récession France : Hollande reçoit les familles des deux otages enlevés au Mali en novembre 2011 La plupart des armes données aux rebelles syriens tombent entre les mains d'extrémistes : presse Rencontre secrète entre Abbas et Ehud Barak (source palestinienne) GB: le PM signe l'accord sur le référendum de l'indépendance de l'Ecosse

Beijing  Bruine~Ensoleillé  17℃~4℃  City Forecast
Français>>Afrique

La Tunisie veut mettre en place un bon système politique, dit le président Marzouki (INTERVIEW)

( Xinhua )

16.10.2012 à 13h26

La Tunisie est en train de mettre en place un bon système politique et de reconstruire tous les sous-systèmes qui ont été détruits, a affirmé le président de la République tunisienne Mohamed Moncef Marzouki dans une interview à l'agence Xinhua avant de quitter Kinshasa dimanche.

Xinhua : Quelles sont votre impression à l'issue du 14ème Sommet de la Francophonie ?

Mohamed Moncef Marzouki: J'aimerai bien revenir comme touriste. Bien sûr que c'est mon premier contact, mais je crois que ce n'est pas le dernier. La Tunisie et la RDC ont une très grande histoire. Depuis les indépendances, il y a toujours eu des soldats tunisiens qui débarquent au Congo, notamment ceux qui sont venus dans le cadre de la Monuc. En dehors de cette coopération militaire, il y a des hauts cadres tunisiens qui travaillent en RDC dont plusieurs comme experts. Ma venue en RDC renforcera surement cette coopération bilatérale, indépendamment bien sûr de la tenue de la Francophonie, surtout que comme je l'avais souligné, je suis très attaché à ce pays de Patrice Emery Lumumba.

Xinhua : Quels sont les acquis du 14ème Sommet de la Francophonie?

Mohamed Moncef Marzouki : Le premier acquis, c'est le fait que la Francophonie existe. Elle met ensemble les différents pays qui parlent différentes langues et disposent des différentes cultures, mais qui se réunissent autour d'un lien commun. C'est qui importe, ce que tous ces pays se retrouvent autour d'une seule langue : le français. Mais la Francophonie c'est aussi un moyen de se créer une solidarité. Elle permet aussi les échanges d'expériences, de connaissances, bref, les échanges en général.

Xinhua : Comment se présente l'état des relations entre la Tunisie et la RDC?

Mohamed Moncef Marzouki : Ces relations sont dans un état embryonnaire, surtout qu'il n'existe pas des vols directs entre les deux pays, alors que la Tunisie reçois plusieurs étudiants congolais. La Tunisie dispose également des coopérants sur place en RDC, mais tout cela reste dérisoire, par rapport à la taille du Congo et de ses richesses. C'est qu'il faut faire, c'est d'accentuer les relations bilatérales avec la présence de plusieurs coopérants et d'investissements tunisiens, en plus des étudiants congolais qui se rendent aux études en Tunisie.

Xinhua : Quelles sont aujourd'hui les retombées du printemps arabe en Tunisie ?

Mohamed Moncef Marzouki : La Tunisie a détruit un système politique qui était en place depuis plusieurs années : la dictature. Elle est en train de mettre en place un système politique démocratique, mais ce n'est pas facile. Car si vous levez le couvercle de la répression, il y a le meilleur qui apparaît, mais aussi le pire. Il y a donc des tendances centrifuges et des tendances chaotiques, mais il y a également des forces démocratiques qui apparaissent. Tout cela apparaît au même moment ainsi que les organisations syndicales. Nous sommes donc en train de créer un système politique nouveau, mais il faut comprendre qu'il existe des sous-systèmes qui rendent des services à la population, notamment le système éducatif, le système sécuritaire, le système de la santé..., lesquels sont largement tributaires du système politique. Si le système politique est mauvais, tout reste mauvais. S'il est bon, tout sera bon. La Tunisie est donc en train de mettre en place non seulement un bon système politique, mais aussi de reconstruire tous les sous- systèmes qui ont été détruits. Elle se trouve simplement en pleine crise de reconstruction.

Xinhua : la Tunisie et la RDC ont fêté récemment le cinquantenaire de leur indépendance. Quelles seraient, selon-vous, les priorités dans les relations entre les deux pays?

Mohamed Moncef Marzouki : C'est l'éducation, l'énergie, le transport..., mais aussi plusieurs autres priorités. Vous êtes dans un pays qui dispose d'énormes potentialités. Mais je crois que le premier investissement devait être l'éducation. En Tunisie, nous avons trois domaines prioritaires, "l'éducation, l'éducation et l'éducation". Là aussi, les deux pays peuvent travailler ensemble sur la formation et les métiers d'avenir, où la Tunisie dispose déjà d'une grande expérience en la matière.

Xinhua : Vous êtes un défenseur acharné des droits de l'homme. Comment comptez-vous transmettre votre expérience aux ONGs et structures de la société civile en Afrique en générale et en RDC en particulier?

Mohamed Moncef Marzouki : Je crois que les valeurs sont les mêmes et les gens qui doivent se mettre au service de ces valeurs, doivent avoir les mêmes caractères ; c'est-à-dire la persévérance. Il n'est pas facile de changer des mentalités. Il faut s'inscrire dans le temps, et avoir la patience. Il faut en plus disposer des ambitions et de la modestie. Il faut se dire capable de faire modifier les choses, mêmes au sommet de l'Etat, et être à la fois modeste et capable d'influencer sur la nature humaine. Ce n'est pas une mince affaire. Il faut s'inscrire dans la ténacité et savoir s'intégrer dans un tissu international qui apporte le soutien, surtout que les défenseurs des droits de l'homme sont souvent isolés dans leurs pays. Il faut qu'ils apprennent à côtoyer les autres structures comme Amnesty International, car aucun militant des droits de l'homme ne peut survivre seul. Un défenseur des droits de l'homme doit également apprendre à lutter pacifiquement et s'apprêter à subir tous les ennuis inimaginables qui surviennent.

Xinhua : Quel est votre mot de la fin ?

Mohamed Moncef Marzouki : Je souhaite plein succès au peuple congolais et émet le voeu de voir la RDC réussir dans ce monde qui est d'ailleurs difficile pour tout le monde.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales